Foot. Français champions du monde, ils sont majoritairement fils de migrants...

Fans de l'Equipe de France, renvoyer les migrants "chez eux" (?!?!), c'est assécher le vivier de nos champions. Si papa et maman Mbappé avaient été expulsés, Kilian ne serait pas né ici (ni de fait, pas né tout court !), vous voyez la catastrophe ?

78% des 23 joueurs de l'Equipe de France de foot ont "des origines migrantes", comme dit le journal en ligne espagnol eldiario.es. L'article rapporte le travail fait par un élève japonais, dans le cadre d'une recherche personnelle pour les cours, qui a pris la forme d'une cartographie de ces parcours de vie.

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-09-09%2Ba%25CC%2580%2B10.27.44.png

Evoquant le poids électoral d'un FN ayant proposé, entre autres, de taxer l'embauche de salariés étrangers pour permettre la mise en place de la "préférence nationale", le journaliste pense avec amusement à ces électeurs du FN exultant lors d'un but de Mbappé qui est de père camerounais et de mère algérienne !

L'oncle écrivain de cet élève, qui a diffusé l'info sur FB, met en relation ces observations de son neveu avec le colonialisme français dont il note que les effets sont encore là : "Si l'on excepte l'Angola et les Philippines, le reste des pays d'origine non-européens des parents des joueurs était sous souveraineté coloniale française. Cela signifie à travers la violence du colonialisme; il y a une relation qui s'est créée entre les deux pays et cette relation n'a pas disparu lors des indépendances dans les années 50 et 60".

Le journaliste rappelle que la France a un passé colonial qui pèse encore. Et de citer Macron qui, accordant des "papiers" à Mamadou Gassama pour avoir courageusement sauvé la vie d'un enfant sur le point de tomber du haut d'un bâtiment, n'en déclare pas moins qu'il s'agit d'une exception et qu'il n'est pas question de donner ces "papiers" à ceux qui viennent du Mali ou du Burkina pour des raisons économiques. Tout juste leur donnera-t-on l'asile s'ils sont en danger.

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-09-09%2Ba%25CC%2580%2B18.32.47.png

Récupération commerciale à déconstruire pour en dégager la pépite d'une France bleu-blanc-rouge-noire...antichauvine et plus...

L'article conclut en posant que, même si l'on pense que le foot est une pratique aliénante ou simplement superflue, on voit bien, à travers l'anecdote de cet élève travaillant sur les migrations et les origines des footeux "français", que l'on peut trouver matière à développer un discours décolonial. J'ajoute qu'il reste à développer une critique de la place qu'occupe le foot d'élite dans le dispositif capitaliste de domination, y compris de domination des esprits comme exutoire aux frustrations de ceux qui n'arriveront jamais à être un Mbappé. Mais ayons à l'esprit que beaucoup le savent et que leur joie que "la France" ait gagné n'en fait pas des abrutis sportivistes sans cervelle. Méfions-nous des critiques du sport menées depuis la condescendance de ceux et celles qui, de façon très "intellectuellisante" et méprisante envers ceux qui penseraient avec leurs pieds, s'autocomplaisent à considérer qu'ils/elles échappent aux aliénations et voient mieux que les concerné-es par ces choses du sport leurs aliénations...Vous connaissez le truc de la poutre et de la paille dans l'oeil...

L'article espagnol https://www.eldiario.es/rastreador/descubre-jugadores-Francia-Copa-Mundo_6_812328766.html

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.