Catalogne. Montpellier. Une salle solidaire pleine à craquer...

La soirée d'hier aura été un grand moment, dense, émouvant mais résolument orienté à débattre et à faire une contre-information nécessaire au vu des contre-vérités dont est abreuvée l'opinion publique française sur ce que défendent les indépendantistes comme sur la réalité de la démocratie de la matraque espagnole.

La solidarité était au rendez-vous...

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-01-10%2Ba%25CC%2580%2B17.16.00.png

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-01-10%2Ba%25CC%2580%2B17.17.08.png

Les quatre chaises vides sur la tribune avec le ruban jaune de notre solidarité en hommage aux quatre prisonniers politiques

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-01-10%2Ba%25CC%2580%2B18.23.47.png

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-01-10%2Ba%25CC%2580%2B12.57.55.png

 Cliquer ici

Remarque

Dans l'article de France 3 ci-dessus, on lit que certains, dans la salle, avaient déploré "l'expression de l'unique vision de Carles Puigdemont et le manque de débat démocratique". On dira sobrement que cela ne s'est pas vu, lors de la circulation du micro pour que s'en servent ceux et celles qui voulaient bien s'en servir afin de s'exprimer et de poser les questions qu'ils/elles voulaient à la tribune. Expression et questions, c'est bien ce que l'on a vu et entendu. 

Par ailleurs, si Laura Borràs exprimait, à la tribune, au demeurant avec beaucoup de nuances, les positions de Carles Puigdemont, tant Mireia Boya que Anna Surra ont exprimé des points de vue qui ne recoupaient pas totalement le point de vue que venait d'exprimer le President. En particulier sur l'importance des mesures sociales (par ailleurs votées par le Parlament catalan et cassées par le Tribunal Constitutionnel avec l'accord évidemment du gouvernement de Madrid). Par ailleurs ces deux dirigeantes indépendantistes ont clairement expliqué, qu'à la différence du souhait exprimé par Carles Puigdemont de négocier avec Madrid, elles ne croyaient absolument pas possible que cette négociation ait lieu. Le Gouvernement, le PP et Ciudadanos ont clairement annoncé que rien de ce que défendaient les indépendantistes n'était négociable et ne serait négocié. La preuve par les charges policières, les convocations devant les juges, les emprisonnements et l'exil.  Une répression qui continue sous l'égide d'un 155 appliqué, en fait, de manière inconstitutionnelle pour destituer les instances représentatives des Catalan-es, qu'ils/elles soient ou non catalanistes ! Mais dans l'Espagne des corrompus qui imposent sacrifices sociaux et restrictions aux libertés, ceci est un détail sans importance.

La pluralité des positions du camp indépendantiste était donc clairement exprimée, hier soir à Montpellier, pour qui voulait bien y prêter attention. Pluralité toujours associée à l'idée de la nécessaire unité de ce mouvement. Car la démocratie, fondée en république, est bien de ce côté-là du conflit ouvert en Catalogne : chacun-e exprime sa différence, chacun-e recherche les termes de l'unité, sur fond d'un appui populaire qui ne se dément pas et même s'agrandit malgré les obstacles répressifs de l'espagnolisme monarchique !

La soirée d'hier aura été un grand moment, dense, émouvant mais résolument orienté à débattre et à faire une contre-information nécessaire au vu des contre-vérités dont est abreuvée l'opinion publique française sur ce que défendent les indépendantistes comme sur la réalité de la démocratie de la matraque espagnole. Voir à ce propos, ci-dessous, la vidéo projetée hier soir.

Le 1er octobre  (vidéo)

(jour du référendum d'autodétermination)

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-01-10%2Ba%25CC%2580%2B13.23.39.png

   Cliquer ici

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-01-11%2Ba%25CC%2580%2B01.04.23.png

David Grosclaude montre les chaises vides qu'auraient dû occuper les prisonniers politiques ...

L'incident de la soirée vite et bien réglé grâce à la vigilance d'antifascistes ! 
 

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-01-11%2Ba%25CC%2580%2B01.31.24.png

 

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-01-11%2Ba%25CC%2580%2B01.29.22.png

 Cliquer ici


La conférence de presse

Articles de Midi Libre

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-01-10%2Ba%25CC%2580%2B12.33.45.png

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-01-10%2Ba%25CC%2580%2B12.34.02.png

 

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-01-10%2Ba%25CC%2580%2B12.48.00.png


Un événement largement annoncé en Catalunya sud

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-01-10%2Ba%25CC%2580%2B12.50.43.png

Cliquer ici

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.