Catalunya. Deux photos, seulement deux photos si parlantes...

Aujourd'hui grosse manifestation indépendantiste pour la fête nationale catalane, la Diada. Au même moment petit, tout petit rassemblement espagnoliste, anti-indépendantiste à l'appel de Ciudadanos qui se pose ... en barrage face à l'indépendantisme...

Le rassemblement barcelonais de Ciudadanos pour "la fête autonomique".

Sur l'estrade s'adressant aux quelques 150 présents, Albert Rivera, le principal dirigeant de cette formation espagnoliste, centriste à son avènement, mais n'hésitant pas désormais à manifester avec une extrême droite franquiste pour l'unité de l'Espagne et à envisager de choisir, en toute logique extrémisée, Manuel Valls comme son candidat à la mairie de la capitale catalane.... On notera que l'extrême droite aura été aujourd'hui curieusement aux abonnés absents du rassemblement de ses partenaires "citoyens" ! Simplement plus réaliste quant aux rapports de force et à la nécessité d'éviter toute humiliation publique ?

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-09-11%2Ba%25CC%2580%2B20.19.03.png

Voir les vidéos de cet "événement" : Vídeo: Cs pincha en su acto de la "fiesta autonómica"

Dans le camp d'en face, sur l'une des principales avenues de Barcelone, les indépendantistes étaient un million, selon la Police Municipale. Pour la République, pour l'indépendance, pour la libération des prisonniers politiques :

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-09-11%2Ba%25CC%2580%2B20.19.51.png

Lire et voir ici

Plus d'informations sur le succès de cette Diada, en espagnol, sur https://www.elnacional.cat/es

Dans la lignée de ce qui est rapporté ici, nous postions déjà, hier, ceci :

 La bataille des chiffres a déjà commencé...

Les partis espagnolistes avaient décidé de prendre les devants et de manifester ce dimanche 9 septembre à Barcelone pour montrer qu'ils avaient la force et le nombre pour eux face pourtant à ce qu'un minimum de sens des rapports de force aurait pu déceler, à savoir que c'est une déferlante indépendantiste qui s'annonce demain dans la même Barcelone et contre laquelle ils ne font pas le poids ! Le fait est que, comme cela aurait pu être prévu, le bide fut total et que donc il fallut maquiller les chiffres : dans cet exercice, la secrétaire générale du PP de Barcelone s'est distinguée haut la main. Là où la Police Urbaine de la ville a comptabilisé 2000 manifestant-es, ladite politicienne en a dénombré... 400 000 ! Or il est démontré qu'au plus fort d'un méga rassemblement type Piromusical, ce sont 100 000 personnes qui remplissent à ras bord les lieux. Enfin il s'est trouvé un twitteur pour assener le méchant coup de pied de l'âne en publiant la photo du rassemblement en question à laquelle il a cruellement joint celle du rassemblement catalaniste d'avril dernier au même endroit... On le voit il n'y a pas ... photo et l'espagnolisme a, parmi bien d'autres (la corruption, etc.), un gros problème, celui de sa crédibilité... :

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-09-11%2Ba%25CC%2580%2B00.12.17.png

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-09-11%2Ba%25CC%2580%2B00.12.30.png

A retrouver ici Catalunya. La remobilisation est à l'ordre du jour en cette veille de Diada

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.