A ma camarade Houria Bouteldja (Michel Warschawski)

Les traqueurs de sorcières pullulant dans cette société déboussolée font de Houria Bouteldja la figure repoussoir permettant aux dominants de semer les contresens les plus grossiers dans les esprits. De larges pans de la gauche et de l'extrême gauche y perdent leurs repères : M Warschawski, ce juif combattant antisioniste historique en Israël même remet les pendules à l'heure !

Les diffuseurs du confusionnisme politique, qui satisfont aux attentes de l'ordre en place, ont fait d'une phrase d'un récent billet de Houria Bouteldja, dépublié, sans explication, par Mediapart, l'emblème même de l'antisémitisme qui animerait de longue date cette militante : « on ne peut pas être Israélien innocemment. ».  La réaction que l'on lira ci-dessous de Michel Warschawski vient gripper la mécanique de la citation décontextualisée, utilisée dans cette campagne d'intimidation, qui, outre qu'elle mobilise les ressorts intrinsèquement religieux, éculés, de la diabolisation et du procès en sorcellerie, et l'incitation concomitante à cesser de penser et de raisonner, cherche à faire imploser la profonde signification de ce qu'est l'antisémitisme. Et par là participe à donner, dans l'autosatisfaction mystifiée de certains de ses activateurs se revendiquant "progressistes", des armes aux vrais antisémites tout en criminalisant leurs meilleur.e.s opposant.e.s, principalement les antisionistes de gauche ou les activistes décoloniaux.

Entendons donc bien l'interpellation du vaillant et rigoureux opposant à l'Etat d'Israël pour les horreurs qu'il impose aux Palestinien.ne.s, car il s'agit bien de cela, d'une interpellation adressée aux irresponsables censeurs de "sa camarade" Houria Bouteldja dont il reprend que "Non, on n’est pas innocemment Israélien".  

Je me permets de renvoyer, sur ce même sujet, à mon billet sur Mediapart Adresse à Mediapart à propos d'un billet de Houria Bouteldja ainsi qu'à celui de Houria Bouteldja accueilli sur un blog médiapartien solidaire Houria Bouteldja, la parole est à toi...

Antoine

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2021-01-12%2Ba%25CC%2580%2B19.59.57.png

Texte intégral à lire en cliquant ici

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.