Dumas/Valls : l'antisémitisme et son instrumentalisation politicienne et communautariste pro-Israël !

Roland Dumas ne fait que répéter les dires de Valls !

Capture%2Bd%E2%80%99e%CC%81cran%2B2015-02-16%2Ba%CC%80%2B13.32.17.pngCapture%2Bd%E2%80%99e%CC%81cran%2B2015-02-16%2Ba%CC%80%2B13.31.01.png

Capture%2Bd%E2%80%99e%CC%81cran%2B2014-11-07%2Ba%CC%80%2B23.37.45.png  

Aiguillonné par Jean-Jacques Bourdin, l'ancien président du Conseil constitutionnel a estimé que la femme de Manuel Valls expliquait son engagement en faveur d'Israël. […]
Bourdin veut en savoir plus. «Ce n’est pas ma tasse de thé», admet Roland Dumas. Et d’expliquer : «Sous le prétexte que je défendais les Arabes contre Israël, il m’a agressé, alors que je le connais à peine.» C’est à ce moment que l’ancien ministre se lance tout seul dans un rapprochement étrange : «Mais il a des alliances personnelles qui font que. Chacun sait qu’il est marié avec quelqu’un, quelqu’un de très bien d’ailleurs, qui a une influence sur lui.»

Point de vue

Reprenons. Roland Dumas a donc déclaré que Manuel Valls « a des alliances personnelles qui font que. Chacun sait qu’il est marié avec quelqu’un, quelqu’un de très bien d’ailleurs, qui a une influence sur lui.»

A partir de cette déclaration, Libération, pour ne prendre que cet exemple parmi le déchaînement médiatique du jour, en fait des tonnes, c'est-à-dire un papier grossièrement à charge : il porte la signature de l'équipe éditoriale qui n'hésite pas à crucifier l'impudent par l'acérée interrogation "Antisémite et/ou sénile ?". Et voilà comment on nous ressert le coup de la diabolisation de ceux qui ne s'alignent pas sur le CRIF et son appel aux Juifs de faire corps avec le terrorisme d'Israël. Car il s'agit bien de cela : disons tout de suite que nous n'avons aucune, mais alors aucune, sympathie pour un homme qui a fait dans le servilisme pro-mitterrandien et qui se compromet avec des dictateurs africains. Mais nous ne pouvons pas laisser passer, en prenant prétexte de ces positionnements politiques en faveur des pouvoirs en place et donc de leurs politiques antipopulaires, que l'on nous reconduise les amalgames ou mises en cause biaisées, chers aux massacreurs des Palestiniens et à ceux qui les couvrent, qui font habituellement de tout antisioniste un antisémite. Et qui ici ciblent un Roland Dumas jouant certes scandaleusement avec le feu de l'antisémitisme mais, et ce n'est pas rien, en reprenant, sans s'en souvenir, des propos de Valls lui-même. Ce que Libération ne dit pas !

En effet voici ces paroles que rapporte Alain Gresh, en mai 2012, dans le Monde Diplomatique :  

« Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël » (vidéo). Imaginons un responsable français ayant épousé une femme d’origine algérienne ou marocaine et disant « Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté musulmane et à l’Algérie (ou au Maroc). » La suite est ici

www.npa34.org

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.