Jean-Luc Mélenchon est à La Réunion...problème...

Jean-Luc Mélenchon a rencontré, Paul Vergès, l'historique dirigeant du PCR (Parti Communiste Réunionnais). Quoi de plus logique, dira-t-on, pour celui qui se profile comme le candidat à la présidentielle de 2012 pour un Front de Gauche où le Parti Communiste pèse de tout son poids (même affaibli) ? Quoi de plus normal, après tout, que d'aller conforter, en se donnant de l'air, par delà mers et océans, sa "candidature" à la candidature du Front de Gauche pour la prochaine présidentielle en s'affichant aux côtés de la grande figure du communisme réunionnais ?

Oui, mais ce qu'il faut rappeler c'est que Paul Vergès, dont JLM va jusqu' à dire qu'il "est son maître à penser" en matière écologique, pratique, sans vergogne, malgré des coups de sang récents, l'alliance avec le Parti Socialiste de l'île ... mais aussi avec des politiciens de droite et n'a pas hésité, à l'occasion, à saluer l'action du gouvernement chiraquien (1). Si l'on ajoute à ce tableau politico-biographique que ce dirigeant "communiste" a une conception des plus claniques de la politique, ce qui lui permet de faire "monter" les membres de sa famille, on se dit que JLM est en train d'entrer en forte discordance avec tout ce qu'il clame sur la nécessité d'une nouvelle gauche, foncièrement antisystème.

Si l'on ajoute encore à cette première initiative politique plus que problématique pour tous ceux qui se réclament de la construction d'une force d'alternative à gauche, les déclarations stupéfiantes de JLM sur son refus du "grand transvasement" des Réunionnais vers la métropole, on se dira, pour être gentil, que décidément l'air de l'Océan indien ne réussit pas au Monsieur plus de la radicalité de gauche...Plus sérieusement, le voyage réunionnais de JLM, appelle réflexion et discussion sur la cohérence politique du Front de Gauche dont, d'une part, JLM n'est, malgré tout, qu'une pièce, certes importante, et qui, d'autre part, compte des milliers de militants et de sympathisants. Lesquels frontistes de gauche ne devraient pas a priori se satisfaire des amabilités mélenchoniennes envers un Paul Vergès, assorties de déclarations humiliantes pour le peuple réunionnais. Mais la logique de la "gagne", très en vogue au Front de Gauche, derrière un hypercandidat, logique qui a déjà quasiment ruiné tout espoir de mener à bien des négociations sérieuses et sans préalables de personnes pour une candidature unitaire à la présidentiuelle avec le NPA, n'amènera-t-elle pas à relativiser ces sorties de route politiques ?

On lira le détail de cet inquiétant imbroglio politique affectant le Front de Gauche ici :

Mélenchon : "Paul Vergès est mon maître à penser" (texte et vidéos)

Mélenchon contre le "grand transvasement" des Réunionnais vers la métropole

C'est le site Bellaciao qui relaie ces informations.

Pour en savoir plus sur Paiul Vergès, on lira cet article de 2010 Le dernier combat de Paul Vergès paru dans L'Express .

 

(1) "Le fondateur du Parti communiste réunionnais ne tarit pas d'éloges sur le gouvernement, qui, selon lui, a accordé à l'île tout ce qu'elle souhaitait. Paul Vergès n'a qu'un seul candidat pour la présidentielle : la Réunion." (Le Monde du 16 février 2007)

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.