Antonia Fudez
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

1 Éditions

Billet de blog 15 juin 2010

Rocio Marquez, cantaora de verdad

Antonia Fudez
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En prélude au festival Les Suds d'Arles, quelques mots sur Rocio Marquez, cantaora flamenca et figura en devenir.

Rocio Marquez, cet hiver, à Flamenco en France© Christian Bamale

En décembre 2009, Rocio Marquez, accompagnée par Guillermo Guillen, donnait deux concerts acoustiques à la peña Flamenco en France. Instants mémorables. Elle a une voix puissante, qui lui permet toutes les prouesses vocales. Mais elle ne le fait pas au détriment de la sensibilité. Elle chante avec grandeur et générosité. Personnellement, sur l'ensemble des deux concerts, j'ai sans doute préféré le premier, celui du vendredi. Elle paraissait plus libre. En particulier, les tangos qu'elle a chanté en symbiose parfaite avec son guitariste. C'est ce point de jonction miraculeux où le talent, l'harmonie et la complicité se rencontrent pour donner la poésie absolue qu'est le duende.

Le fait de chanter sans la contrainte du micro lui donne une liberté de mouvement étonnante. En particulier, quand elle chante la siguiriya, le long Ay qui annonce le chant, ce cri qui fait basculer dans l'indicible, elle va le chercher loin en elle et le pousse loin devant. Elle se penche, au point d'être quasiment coupée en deux, et se relève pour expulser ce Ay qui n'en finit pas. Son corps chante aussi. Elle sort des sentiers balisés avec des inventions musicales hardies qui sont un vrai plaisir car cela impose une redécouverte, une réécoute de certains chants. La farruca qu'elle chante sur un tempo plutôt lent et qu'elle termine par une guajira est un plaisir pour l'oreille. La malagueña qu'elle conclue par des caracoles est elle aussi une heureuse surprise. L'orthodoxie impose souvent de terminer la malagueña, chant de Malaga, par des verdiales, plus festifs, eux aussi de cette région. Et elle reste malgré tout dans une pureté originelle. La peña était bondée les deux soirs, bienheureux ceux qui avaient pu entrer.

Mais il y a séance de rattrapage dans un cadre somptueux. Rocio Marquez fera la première partie de Diego El Cigala le 16 juillet au Théâtre Antique, dans le cadre du festival Les Suds d'Arles.

Lire aussi l'article de Marie Ningres sur le site toutpourlesfemmes.com http://www.toutpourlesfemmes.com/conseil/Flamenco-Rocio-Marquez.html?decoupe_recherche=rocio%20marquez

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal — International
Allemagne : les libéraux tiennent les cordons de la bourse
Futur ministre des finances de la « coalition feu tricolore » , Christian Lindner a réussi à moderniser un parti libéral qui, en 2013, était en danger existentiel. Décidé à imposer ses vues, il devrait être l’homme fort du gouvernement.
par Romaric Godin
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour prendre une photo de famille, tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire de la politique française », contrairement à ce que pensent ses participants.
par Ellen Salvi
Journal — International
Thales est soupçonné de transfert de technologies à la junte birmane
Le groupe de défense européen entretient un partenariat étroit avec le conglomérat indien Bharat Electronics Limited, fournisseur important de l’armée birmane. De nombreux éléments laissent penser qu’il pourrait violer l’embargo sur les livraisons d’armes. Trois ONG l’interpellent.
par Côme Bastin
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine