Rocio Marquez, cantaora de verdad (suite)

Rocio Marquez, cantaora de verdad (suite)

 

En prélude au festival Les Suds d'Arles, d'autres éléments pour appréciercettetrès jeune chanteuse flamenca.

Je ne saurai trop conseiller de regarder le « No commento » que Michel Dumas a fait le 16 avril 2010 pour le site de l'émission « Le signe du toro » sur FR3. En 1 mn 38, il montre la beauté de Séville, la joie du Juli, torero madrilène, qui ouvre la Porte du Prince à la Maestranza, et Rocio Marquez, qui, le même soir, chante « pour elle » et une poignée d'amis, avec une force et une conviction renversantes, dans une fête privée.

http://signesdutoro.france3.fr./index.php?page=article&numsite=1148&id_rubrique=2657&id_article=16478

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.