Nous avons, à force de patience, gagner le droit de recommencer!

« The historical crisis of mankind is reduced to the crisis of the revolutionary leadership ». Leon Trotsky 1938 ("La situation politique mondiale dans son ensemble se caractérise principalement par une crise historique de la direction du prolétariat.")

 

« The historical crisis of mankind is reduced to the crisis of the revolutionary leadership ». Leon Trotsky 1938

 

Cette déclaration de Trotsky est faite avant que le continent européen n'emporte à nouveau le monde dans une déflagration mondiale où pour reprendre la formule de Victor Serge ce fut "minuit dans le siècle".

Certes, la fin de le 2em Guerre Mondiale a vu, durant deux décades, le triomphe de deux nouveaux "impérialismes", le Yankee et le Bloc Stalinien, ainsi que la vague des révolutions  de l'ensemble du bloc appelé, faute de mieux, "Tiers Monde".

Cette vague révolutionnaire a été rendue possible avec cette dialectique des reclassements au sein des impérialismes déchus: le français, l'anglais, l'allemand et le japonais. Mais cette déchéance a permis en retour une dialectique des recompositions, au sein des impérialismes déchus, au profit des couches des classes possédantes les plus "internationalistes", celles qui ont su transformer leur défaite en "victoires".

Cela paraît évident pour l'allemande et la japonaise et moins évident pour la française et l'anglaise, mais le résultat se vérifie dans l'offensive concertée pour, d'une part, reprendre par la contre-révolution néo-libérale ce qui été "lâché" durant l'exceptionnelle période dite des "Trente Glorieuses"; et par la même occasion briser les reins de la classe dirigeante du Bloc stalinien et ramener la Chine ainsi que les débris du Bloc Stalinien dans le giron d'une nouvelle phase d'accumulation capitaliste à l'échelle planétaire.

En face, dans le camp des laborieux, ce furent, pour reprendre le bon mot de notre ami Daniel Bensaid "plus de soirées défaites que de matins triomphants". Et bien sûr pour ne pas tomber dans le désespoir, l'ami Bensaïd conclu qu'"à force de patience, nous avons gagné le droit précieux de recommencer"! Nous en sommes là aujourd'hui.

La mémoire du long combat du monde des laborieux s'est trouvé abimer par la contre-révolution stalinienne et la contre-révolution social-démocrate dont le dernier épisode "HollondescoVallsiste" est encore dans toutes les mémoires.... sans oublier la social-démocratie européenne avec la trahison des dirigeants de Syrisa; voir latino-américaine avec les déceptions en règle que ce soit au Brésil, avec le Parti des Travailleurs, le Vénézuéla de feu Chavez etc... etc...

Certes, il nous reste le "droit précieux de recommencer".... Et nous avons, dans notre continent arabe, arraché le droit de recommencer et cela dure depuis bientôt sept bonnes années. Mais la question qui est sur toutes les langues est: comment transformer l'essai?

Nous avons perdu le fil ténu des expériences du passé. Et pour le dire crument: à l'occasion du centenaire de la révolution d'Octobre en quoi ce phare peut encore nous éclairer?

Beaucoup de questions sans réponses.... A moins de sombrer à nouveau dans l’intégrisme stalinien.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.