Voir tous
  • Première ou deuxième République?

    Par
    On fête, en ce 25 juillet, le 61 anniversaire de la première République. Pourtant le grand chambardement qui a suivi la fuite de l'ancien "sergent de sous-préfecture" a vu la rédaction d'une nouvelle Constitution, celle qui instaure la deuxième République. Question: pourquoi continuer à fêter la première devenue illégitime?
  • Yvon Quiniou: Staliniste de philosophe!

    Par
    En bonne compagnie des Badinter, Fourest ou même d’Adonis, et de beaucoup d'autres, notre « staliniste philosophe » malgré un coeur, mais ça c’est physiologique, sauf exception, à gauche, continu à secréter le venin d’une haine ancestrale de l’islamité.
  • Misères du journalisme en Tunisie

    Par
    Cela nous remémore le slogan griffonné par des mains anonymes mais surement très jeunes, au lendemain de la première séquence de notre grand chambardement de l’hiver 2010/2011: « Notre révolution a été accomplie par les jeunes et ce sont les grabataires qui en profitent »…
  • Tunisie: "Construisons le Mouvement du 17 décembre" (M.17)

    Par
    Le camp des "démocrates", des "progressistes" et de toutes celles et ceux qui ont un réel désir de tirer le bilan des sept dernières années, pétitionne et appelle à créer un large regroupement pour combattre les deux faces de ce que l'on appelle couramment, la contre-révolution. Mais pour "tourner la page" faut-il prendre le temps de la relire pour reprendre le bon mot de l'ami Edwy Plenel.
  • Y a-t-il un pilote de la « gauche » en Tunisie?

    Par
    Hegel affirmait que « le sort des nations dépend souvent d’accidents de second ordre » et Georges Clémenceau de déclamer: « Si vous voulez un Président, choisissez le plus stupide! ». Le mois de janvier 2018 a tenu, en partie, ses promesses. Des dizaines de milliers de « laissés pour comptes » ont, à leur manière, marqué le septième anniversaire de notre révolution.