Armand Mazloumian马路明
Président/Fondateur du French Chinese Center | Head of Europe, e-paiements Chine à La Banque Postale | Expert China Market Entry, E-payments & Retail
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 mai 2020

Armand Mazloumian马路明
Président/Fondateur du French Chinese Center | Head of Europe, e-paiements Chine à La Banque Postale | Expert China Market Entry, E-payments & Retail
Abonné·e de Mediapart

Le French Chinese Center lance un programme d'accélération dédié aux start-up Luxe

Le French Chinese Center annonce la création du 1er programme d'accélération gratuit en France dédié aux startups françaises du secteur Mode/Luxe/Beauté et Tech pour se lancer en Chine : China Booster.

Armand Mazloumian马路明
Président/Fondateur du French Chinese Center | Head of Europe, e-paiements Chine à La Banque Postale | Expert China Market Entry, E-payments & Retail
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Créé en 2005, le French Chinese Center association à but non lucratif basé à Aix-en-Provence, fondé et présidé par Armand Mazloumian, dispose d’une combinaison de connaissances locales, d’un réseau puissant et de ressources considérables acquises en Chine depuis 16 ans. Il est pionnier dans les conseils et services gratuits à valeur ajoutée aux PME et entrepreneurs français du secteur de la Mode, de la Beauté et du Luxe, souhaitant se développer sur le marché chinois.

L’organisation a aussi su tisser des liens avec le Ville de Yantai et Qingdao depuis plus de 14 ans favorisant les échanges franco-chinois et le développement et les implantations de startups et PME françaises dans la province du Shandong et d'autres provinces chinoises.

Armand Mazloumian, Rencontre Ville de Qingdao, Province du Shandong, Chine © Armand Mazloumian

Des marques comme Lancel, Sonia Rykiel, Rose et Marius, Renaissance Hôtel, Bastide mais aussi des agences de développement économique françaises et chinoises se sont tournées vers le French Chinese Center pour demander conseil.

L’accélérateur China Booster est également partenaire de 3 incubateurs dans le monde et d’acteurs clés en Chine pour créer une communauté de confiance où les entrepreneurs peuvent échanger des idées.

«Grands groupes, institutions, grandes écoles, partenaires privés, peuvent également intégrer l’accélérateur China Booster. Les raisons sont diverses : Pour les acteurs publics l’objectif est le soutien à la création d’emploi et le soutien de l’innovation, la création des pôles de compétitivité. Pour les grands groupes, il s’agit d’explorer de nouveaux marchés et de nouvelles idées créatives tout en soutenant les startups avec leurs technologies pendant un mentorat notamment. Mais China Booster est surtout une formidable source d’inspiration pour ces grands groupes souvent en recherche d’idée créatives aux contacts de ces startupers. Au plus près des attentes du marché, les startupers sont capables de proposer des innovations disruptives.» indique Armand Mazloumian, Fondateur, Président du French Chinese Center, Fondateur et Directeur de China Booster Accelerator.

China Booster est un programme de mentorat qui a pour but de fournir des services sur mesure chinois de haute qualité aux startups et aux entrepreneurs pour accélérer leurs affaires avec la Chine.

Plus de 20 candidatures ont été déposées pour intégrer cette première promotion au mois d’avril 2020. Parmi les lauréates, 3 startups Françaises du secteur Cosmétique, Parfum, Bien-être - Atelier Sainte-Victoire, Collection35, Konjak Paris et 1 startup Européenne Tech basée aux Pays-Bas, Airbliss présente au CES 2020 LAS VEGAS, qui a conçu un masque antipollution innovant annoncé comme « le meilleur masque intelligent de protection contre l’air pollué au monde. »

Les atouts du programme China Booster :

  • Chaque startup a accès à des avantages évalués à 1 500 000 €,
  • Un programme sur mesure intensif de 6 mois pour accélérer vos affaires avec la Chine,
  • Un mentorat, des réseaux et des opportunités d'affaires offertes,
  • Un programme gratuit n’imposant pas d’entrée au capital, ni commission sur ventes.

Que vont obtenir les startups du programme ?

  • Une « super base » de connaissances comprenant une vision claire de la Chine et un plan d'exécution,
  • Immersion commerciale et culturelle complète avec la Chine,
  • Accès complet à des ressources de haute qualité acquises depuis plus de 16 ans en Chine,
  • Un réseau sélectionné de distributeurs potentiels, partenaires et investisseurs, plateformes de e-commerce, distributeurs pour aider les startups et entrepreneurs à signer leurs premiers deals en Chine,
  • Un mentorat par notre équipe franco-chinoise avec plus de 16 ans d'expérience avec la Chine,
  • Accès complet à nos événements en France avec un public chinois,
  • Connexion avec des experts leaders et partenaires en France et en Chine,
  • Une exposition de la marque sur les réseaux sociaux chinois de China Booster (WeChat, etc.) et notre marketing.
  • Des contenus digitaux traduits en chinois,
  • Un espace gratuit pour rencontrer des mentors, se connecter, échanger des idées et réseauter et bien plus...
Process de sélection des startups

Les startups tirent également de nombreux avantages de leur participation à l'écosystème China Booster, notamment un accès complet à des conférences, des sessions de mentorat, une connexion avec l'écosystème en France et en Chine (CCI Marseille Provence, French Tech Shanghai, Bureau de représentation du Commerce du Yunnan en France, Bureau d’aide aux investissements étrangers dans la province du Shandong...) à un accès privilégié aux principaux acteurs en Chine (K11 Retail, JD.com, Vip.com, grands magasins Parkson Retail Group ...) et à un réseau de plus de 25000 connexions et entrepreneurs acquis depuis 16 ans en Chine.

Consommateurs chinois achetant des produits d'une marque française au Centre Commercial Parkson, Qingdao, China © Armand Mazloumian

Les candidatures au programme d'accélération China Booster sont examinées par un jury de sélection. Le premier groupe de startups à rejoint le programme au mois d’avril 2020. Les prochaines sélections auront lieu début octobre 2020.

Accueil des startups :

Les startups et entrepreneurs peuvent être accueillis au Palais de la Bourse de la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence, 6 la Canebière, 13001 Marseille sur RDV par l’équipe de China Booster pour rencontrer des experts, échanger des idées et accélérer leur projet innovant en Chine.

«Nous sommes particulièrement heureux chez Konjak Paris d’avoir été sélectionnés pour rejoindre le programme d’accélération pour start-up dans le secteur santé/beauté/luxe China Booster. Nous sommes convaincus du potentiel du marché chinois en matière d’e-commerce et sommes impatients de faire découvrir à ce public notre complément alimentaire 100% naturel à base de konjac bio.» Kahina Mounier, cofondatrice et CEO de Konjak Paris.

«Nous recevons de nombreuses sollicitations émanant de Chine, et nous sommes convaincus que notre marque y dispose d'un beau potentiel. Mais nous n'avons pas forcément les ressources ni les codes pour y répondre. Le French Chinese Center et son programme d’accélération China booster, fort de son expérience, de son réseau, et de sa connaissance de la culture chinoise, pourra accompagner notre marque dans son implantation sur le marché Chinois.» David Desquiens, Fondateur et CEO de Atelier Sainte-Victoire.

«Pour Collection35 qui révèle les parfumeurs de talents, intégrer le programme China Booster, est l’opportunité de faire découvrir les créations de parfums artistiques et innovants fabriqués en France en circuits courts.» Cécile Vialla, Fondatrice et CEO de Corp35

«China Booster va nous permettre d’entrer en  relation avec des partenaires Chinois de qualité. Les produits Français ont une très bonne réputation en Chine. La « French Touch » c’est des produits innovants de qualité avec un savoir-faire et une sensibilité lorsqu’il est question d’élégance et de design. Pénétrer le gigantesque et dynamique marché Chinois est complexe et parfois impressionnant. Être accompagné par China Booster c’est gagner du temps, éviter les mésaventures, et donc d’augmenter significativement les chances de succès.» Adel Arigue, Fondateur et CEO de Airbliss

«Je suis ravi que la collaboration entre les entrepreneurs du programme China Booster et l’expertise relevante du French Chinese Center acquise depuis 16 ans dans les relations franco-chinoises et le luxe avec la Chine contribuent positivement au développement des startups qui veulent révolutionner le secteur du luxe et tech. L'innovation naît d'échanges d’idées et de débats constructifs», Armand Mazloumian, Fondateur, Président du French Chinese Center, Fondateur et Directeur de China Booster.

https://www.china-booster.com/

What do you want to do ?

New mailCopy

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma