ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

697 Billets

1 Éditions

Billet de blog 7 mai 2022

‘‘En Marche’’ renaît de ses cendres... Renaissance?

Le Club ‘‘En Marche’’ est mort... et renaît de ses cendres, en changeant de nom! C’est «un pognon de dingue» qui a coûté le remue-méninges, ou plutôt le brainstorming de Mckinsey (& confrères) pour la trouvaille «Renaissance», nouveau nom du parti du re-président ! Qui avait déjà servi pour les Européennes de 2019 sans leur apporter bonheur!

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Avant la fin de son mandat, la techno-parade de la cérémonie d’investiture du nouveau président a eu lieu ce 7 mai. Son quinquennat se termine le 13, mais c’est un vendredi et on ne sait jamais, les mauvais esprits pouvaient se réveiller!

Quelques jours auparavant, le 5 mai, lors d’une conférence de presse de quatre personnalités -peu ou prou- de la Macronie, ils ont annoncé que désormais, pour les législatives ils ne faisaient plus qu’un «Ensemble», et que l’ancien En Marche faisait un ravalement refondateur et devenait «Renaissance».

Soulignons que parmi les quatre soutiens, deux des ‘‘parrains’’ de Macron sont sous l’œil de la justice (Bayrou pour les emplois fictives et Ferrand pour ses arrangements avec la Mutuelle de Bretagne...). En outre le nom choisi est une sorte d’entourloupe ou un à-peu-près de Mckinsey & confrères, car c’est le nom du mouvement de Clémentine Autain, député Insoumise de la Seine-St-Denis. Quel honneur...

Tout ceci fait penser au changement de nom d’une entreprise, ce qu’on appelle le relooking! Ayant accumulé des déboires avec sa clientèle,  essaye de redorer le blason.

Cinq ans après, la Startup-France-Macron a continué à atrophier le service public de la santé, de la justice..., à fragiliser les structures de l’éducation nationale, contribué à augmenter les inégalités sociales, couvert les exactions des forces de l’ordre, maintenu au service des fonctionnaires de police poursuivis par la justice (le ministre lui-même donnant l’exemple).

Et ‘‘en même temps’’, l’entreprise-Macron a réussi à conforter une tranche de la population qui lui est reconnaissante pour ne pas avoir touché à leur capital (les dirigeants du Cac 40 reconnaissants), la Fnsea ensemble avec les chasseurs qui se satisfont d’un ministère à leurs bottes ; une cohorte de cabinets de conseil qui, payés pour ça, influencent les politiques de santé et de l’éducation ; ou un ministre de la justice, attraction médiatique faite Garde des Sceaux pour rendre de bons services ou celui de l’intérieur qui, malgré ses ‘‘allégeances’’ aux syndicats de police a constaté avec rage que ses troupes avaient voté en majorité Le Pen...

L’autre réussite c’est que l’extrême-droite a progressé pendant son quinquennat et a recueilli plus de 40 % au second tour. Sachant qu’un nombre important de votes-Macron ne lui étaient pas destinés mais voulaient faire barrage à la dynastie Le Pen. Le Macron.2, n’en a cure, est ravi de sa victoire à 58,5 %, et considère que les Français ont fait « le choix d’un projet clair » face « aux sirènes d’idéologies dont nous pensions avoir quitté les rives » (discours du jour selon Le Monde).

Merci Fred Sochard pour ce dessin /foutrement-moyenageux

Oui, je sais, un billet pour rien, mais ça fait du bien de laisser sortir la ‘‘rage’’ que Macron.1 a suscité et celle que Macron.2 s’apprête à provoquer dans la poursuite du démantèlement du service public, la judiciarisation du climat contre les militants écolos ou la poursuite pour ‘‘délit de solidarité’’ des bénévoles solidaires des réfugiés (pas qu’Ukrainiens...)...!

La Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale, a cette difficile mais enthousiasmante mission qui rassemble et donne espoir pour un programme commun aux élections législatives dans cette autre investiture ‘‘sans coups de canon ’’, à Aubervilliers ! 

Et si beaucoup d’entre nous on voté Macron pour faire barrage à l’extrême-droite, il s’agit aujourd’hui de faire barrage à la poursuite de la politique anti-sociale, agri-environnementale, anti-humanitaire que Macron.2 poursuivra car tel est sa feuille de route.

*  *  *   *

C’est curieux de rappeler qu’en mai 2019, la liste En Marche de Nathalie Loiseau (22,14%) était déjà baptisée Renaissance... (pour rappel la liste soutenue par Le Pen a fait 23,31%).

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan
Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu