ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

725 Billets

1 Éditions

Billet de blog 10 févr. 2020

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Nuit blanche “féministe” dans un jardin public!

Quel toupet! Aller comme ça, un mec, dans le jardin public où cinq copines se retrouvent pour partager leurs rêves et leurs coups de gueule et parler sur ce qui les réunit, le ''féminisme''. Et qui plus est, à cause d'un gardien oublieux, elles y passeront la nuit, enfermées... Eh bien, osons et allons-y voir Mon Olympe, un petit régal ces copines au Théâtre de Belleville!

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cinq personnages aussi différentes et si singulières, si mobilisées, si proches qui se confrontent, s’apprennent, s'apostrophent, se congratulent, dans un joyeux et inspiré florilège de mots et de concepts... et finissent par se retrouver dans un ''je pratique le féminisme'' car, dira une d'elles ''dans ma famille on ne devient pas féministe, on est féministe''.

Et là, finalement, pour le spectateur ''mâle'' le quart de tour s'opère pour essayer de percer ce que leur féminisme veut dire. Comment elles nous mènent avec légèreté et humour dans cette grande cause nationale qui serait légitimement de vivre ensemble dans la reconnaissance du droit, des compétences et de l'égalité des femmes.

Ce n'était pas tout à fait acquis, y compris le nom, jusqu'à ce moment jubilatoire de l'accouchement du mot! Et voilà le tour est joué et par petites touches, par moments en solo ou des partages collectifs et créatifs, elles nous bousculent à l'instar d'Olympe de Gouges qui au XVIIIe siècle s'écriait ''Femmes réveille-toi''.

Et Gabrielle Chalmont (qui a écrit avec Marie-Pierre Nalbandian et mis en scène) nous alerte, ''Aujourd’hui mes copines et moi, on dit que l’urgence n’est pas tant de se réveiller mais de ne surtout pas s’endormir''.

Point important sur leur détermination, pas de smartphone pendant leurs réunions, pas de dépendance. C'est l'article 7 de leur règlement intérieur. Elles sont ainsi coupés du monde-extérieur, mais pas de leur monde-intérieur, celui de l'amitié, de l'engagement, de l'amour. Dans leur nuit, enfermées en plein air, dans le rapport à la nature du jardin public, fait de fortes décisions mais aussi de peurs et de réussites... le feu sans briquet ni allumettes, hourra! Elles revisitent les stéréotypes, les condescendances, les dédains et y opposent leurs convictions, leur enthousiasme, leurs doutes qui aident à construire.

Certes il peut avoir des moments de découragement mais leur créativité nous font partager cette envie d'y arriver avec une énergie qui embrase toute la scène, par la danse, la musique, la poésie.

Et finalement, la proposition de passer à la télé qui les confronte un temps et nous montre la répétition de quelques bons moments de joute oratoire, aide à faire comprendre ''à quoi bon'' de renter dans ce jeu, souvent de dupes, et nous fait réfléchir sur le débat public!

La scène s'anime, nous anime et nous sortons désireux de voir ce spectacle représenté largement et aussi devant des publics jeunes, car il suscite l'envie de partager avec la ou le voisin et de chercher ''mon Olympe'' ce lieu où on se cause!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost