ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

733 Billets

1 Éditions

Billet de blog 19 févr. 2015

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Chibanis du Faubourg, c'est fini !

La vingtaine de travailleurs algériens, retraités, qui logeaient depuis plus de trente ans pour certains, « les chibanis du Fbg St-Antoine » Paris 11ème, ont été expulsés ce matin.

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La vingtaine de travailleurs algériens, retraités, qui logeaient depuis plus de trente ans pour certains, « les chibanis du Fbg St-Antoine » Paris 11ème, ont été expulsés ce matin. Un policier à civil a rectifié me disant qu'ils n'ont pas été expulsés mais relogés dans un immeuble, refait à neuf dans le 13ème. Une bonne dizaine de voitures de CRS étaient là pour assurer le déroulement de l'opération et des camionnettes d'une entreprise de bâtiment montaient des parpaings pour murer les logements.

Publié par le DAL (Droit au logement)

« Vous avez vu les pièces, parfaitement insalubres », m'expliquait l'agent dont j'ai apprécié le « parfaitement ». En effet l'état d'insalubrité était connu, mais les locataires s'était organisés pour y faire face y compris la formation d'un des leurs pour l'alerte détecteur de fumée.

 Une dizaine de retraités avaient déjà quitté les lieux, partis au bled, par crainte des suites de cette expulsion annoncée. Par ailleurs, récemment ils avaient prévu de déposer plainte contre la logeuse-gérante, partie en automne, ayant empoché les loyers régulièrement payés para ces « hommes-seuls ».

 Plusieurs initiatives avaient mobilisé le DAL (Droit au Logement, ou la Commune d'Aligre, voisine dans le 12ème arrondissement. Mais cela n'a pas suffit.

Qu'il fallait trouver des solutions d'aménagement tout le monde le reconnaît, mais la façon dont le dossier a été traité, notamment avec l'intervention de la police avant même la fin de la trêve hivernale, en dit long sur les méthodes et les engagements notamment de la municipalité. La Ville de Paris, envisageait en septembre dernier une opération de réhabilitation des lieux qui seraient acquis par la Mairie, mais on n'entend plus parler. La Société Immobilière de Seine a eu gain de cause et va pouvoir répondre au standing du faubourg qui monte, qui monte !

*  *  * 

Plusieurs billets ont été publiés sur les Chibanis du Faubourg, dont le dernier:  Le petit-fils du chibani!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte