ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

725 Billets

1 Éditions

Billet de blog 19 févr. 2015

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Chibanis du Faubourg, c'est fini !

La vingtaine de travailleurs algériens, retraités, qui logeaient depuis plus de trente ans pour certains, « les chibanis du Fbg St-Antoine » Paris 11ème, ont été expulsés ce matin.

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La vingtaine de travailleurs algériens, retraités, qui logeaient depuis plus de trente ans pour certains, « les chibanis du Fbg St-Antoine » Paris 11ème, ont été expulsés ce matin. Un policier à civil a rectifié me disant qu'ils n'ont pas été expulsés mais relogés dans un immeuble, refait à neuf dans le 13ème. Une bonne dizaine de voitures de CRS étaient là pour assurer le déroulement de l'opération et des camionnettes d'une entreprise de bâtiment montaient des parpaings pour murer les logements.

Publié par le DAL (Droit au logement)

« Vous avez vu les pièces, parfaitement insalubres », m'expliquait l'agent dont j'ai apprécié le « parfaitement ». En effet l'état d'insalubrité était connu, mais les locataires s'était organisés pour y faire face y compris la formation d'un des leurs pour l'alerte détecteur de fumée.

 Une dizaine de retraités avaient déjà quitté les lieux, partis au bled, par crainte des suites de cette expulsion annoncée. Par ailleurs, récemment ils avaient prévu de déposer plainte contre la logeuse-gérante, partie en automne, ayant empoché les loyers régulièrement payés para ces « hommes-seuls ».

 Plusieurs initiatives avaient mobilisé le DAL (Droit au Logement, ou la Commune d'Aligre, voisine dans le 12ème arrondissement. Mais cela n'a pas suffit.

Qu'il fallait trouver des solutions d'aménagement tout le monde le reconnaît, mais la façon dont le dossier a été traité, notamment avec l'intervention de la police avant même la fin de la trêve hivernale, en dit long sur les méthodes et les engagements notamment de la municipalité. La Ville de Paris, envisageait en septembre dernier une opération de réhabilitation des lieux qui seraient acquis par la Mairie, mais on n'entend plus parler. La Société Immobilière de Seine a eu gain de cause et va pouvoir répondre au standing du faubourg qui monte, qui monte !

*  *  * 

Plusieurs billets ont été publiés sur les Chibanis du Faubourg, dont le dernier:  Le petit-fils du chibani!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les Chinois défient la répression dans la rue sur l’air de «L’Internationale»
Le mouvement de protestation contre les mesures anti-Covid s’est étendu ce week-end à l’ensemble de la Chine. Plus d’une cinquantaine d’universités se sont également mobilisées. Des slogans attaquent le Parti communiste chinois et son numéro un Xi Jinping. Une première depuis 1989. 
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« C’est un défi direct à Xi Jinping »
Pour le sinologue Zhang Lun, professeur d’études chinoises à Cergy-Paris-Université, le mouvement de protestation en Chine est dû au sentiment de désespoir, en particulier chez les jeunes, provoqué par les mesures draconiennes de lutte contre la pandémie. Pour la première fois, les nombreuses critiques envers le numéro un Xi Jinping sont passées des réseaux sociaux à la rue.
par François Bougon
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Affaire Sofiane Bennacer : la présomption d’innocence n’est pas une assignation au silence
Après la médiatisation de l’affaire, l’acteur, mis en examen pour « viols », et la réalisatrice Valeria Bruni Tedeschi crient au non-respect de la présomption d’innocence. Ce principe judiciaire fondamental n’empêche pourtant ni la parole, ni la liberté d’informer, ni la mise en place de mesures conservatoires.
par Marine Turchi
Journal — Police
À Bure, les liens financiers entre gendarmes et nucléaire mélangent intérêts publics et privés
En vigueur depuis 2018, une convention entre la gendarmerie nationale et l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs permet la facturation de missions de service public. Mais alors, dans l’intérêt de qui la police agit-elle ? Mediapart publie le document obtenu grâce à une saisine de la Cada.  
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier