Mai 68 * “N'effacez pas nos traces” avec Dominique Grange et Tardi

Les moins jeunes s'en souviennent, “À bas l’État policier”, “La Pègre”, “Chacun de vous est concerné”... chansons engagées, politiques de mai 68, qui accompagnaient les manifestations d'étudiants et d'ouvriers. C'était la voix et les paroles de Dominique Grange. Un film documentaire lui est consacré par Pedro Fidalgo: “N'effacez pas nos traces”, la mémoire d'une transmission nécessaire.

C'était, il y a maintenant cinquante et un an que la France a été bouleversée, d'abord le mouvement étudiant et le mouvement social avec grève et occupation d'usines. Et dans toutes les disciplines les idées, les initiatives, les débats, la créativité fourmillaient partout en mai 1968.

Il y avait notamment le CRAC, comité révolutionnaire d'action culturelle, dont nombreux artistes ont apporté leur contribution et inscrit leur engagement. Dominique Grange en faisait partie et reste dans la mémoire militante des chansons engagées qu'on appelait aussi des chansons de protestation.

On se souvient de L’État policier [vous êtes reconnaissables/ vous les flics du monde entier/ le même imperméable/ la même mentalité...] Ou alors la pègre, en réponse aux déclarations officielles et à la chienlit dixit de Gaulle [La pègre on en est/ la chienlit aussi/ des éléments parfait'ment incontrôlés/ des indésirables/ des autres enragés/ et quelques milliers/ d'groupuscules isolés].

Une des chansons que j'appréciais le plus Chacun de vous est concerné”, me paraissait une forme qui dépassait les appartenances pour en appeler chaque citoyen à voir, à réfléchir et à s'engager dans ce que le pays traversait

Même si le mois de mai

Ne vous a guère touché

Même s’il n’y a pas eu

De manif dans votre rue

Même si votre voiture

N’a pas été incendiée

Même si vous vous en foutez

Chacun de vous est concerné

[...]

Même si vous croyez maintenant

Que tout est bien comme avant

Parce que vous avez voté

L’ordre et la sécurité

Même si vous ne voulez pas

Que bientôt on remette ça

Même si vous vous en foutez

Chacun de vous est concerné

*  *

Engagée à perpétuité!

L'engagement de Dominique Grange va bien au-delà de la séquence Mai 68, elle a participé à des multiples combats comme le soutien au militant italien Cesare Battisti (arrêté et livré récemment par le nouveau pouvoir d'extrême-droite brésilien au pouvoir “frère” en Italie). Soutien aussi à la cause du peuple Palestinien dont on connaît l’oppression exercée par le gouvernement de l’État d'Israël.

Tout en accompagnant les mouvements sociaux des successifs quinquennats, c'est avec Tardi, qu'ils s'engagent dans un spectacle concert contre la guerre, les destructions et massacres qu'elle provoquent. Il s'agit de “PUTAIN DE GUERRE !” et “LE DERNIER ASSAUT”. Il y a une vingtaine d'années ils ont crée le groupe "AccordzéâmSymphonique" http://accordzeam.org/ " qui est aussi un site de lien et de contact, retraçant la mémoire de ces engagements.

Ne pas effacer les traces de la chanson militante...

Aujourd'hui un film est en cours de réalisation, N'effacez pas nos traces, qui “se veut une œuvre militante autant qu’un documentaire de création”. Jusqu'à maintenant ce film a été auto-produit par Pedro Fidalgo, son réalisateur, ce qui lui a permis “une vraie liberté de ton et de forme”.

Pour la dernière phase de son film-documentaire, Pedro Fidalgo sait que “l’exigence d’une forme et l’engagement pour traiter un sujet politique ne sont pas chose facile quand sa réussite dépend d’une solide post-production. Aussi, pour arriver à une bonne finalisation du projet, le réalisateur a imaginé une autoproduction solidaire et engagée, seule à même de surmonter les différents impératifs financiers”.

C'est donc vers cette nouvelle forme de financement solidaire que Pedro Fidalgo, s'est tourné, nous permettant d'être des 'producteurs occasionnels' en tout cas des contributeurs pour que la mémoire des chansons engagées de Mai 68 continuent à se transmettre.

Il me paraît une bonne opportunité pour donner un coup de pouce à cette contribution à notre histoire commune et de la faire connaître autour de nous: https://www.helloasso.com/associations/a-p-a-c-h-e/collectes/a

Dominique Grange et Pedro Fidalgo, en tournage...

La chanson est une arme

Il y a quelques années Dominique Grange avait dit que “les chansons sont des armes dont on peut se servir pour soutenir des luttes, pour en parler, pour exprimer le ressenti, le vécu de ceux qui ne peuvent pas s’exprimer”.

Je l'associe au fait que Pedro Fidalgo, réalisateur de plusieurs documentaires sur des mouvements sociaux en France, a aussi réalisé un film sur un chanteur de la résistance portugaise, José Mário Branco dont une de ses chansons le dit explicitement: A cantiga é uma arma
eu não sabia/ tudo depende da bala/ e da pontaria/ tudo depende da raiva/ e da alegria/ a cantiga é uma arma/ de pontaria.

* * La chanson est une arme/ je ne savais pas/ tout dépend de la balle/ et de la visée/ tout dépend de la rage/ et de la joie/ la chanson est une arme/ de tir. (traduction très libre...)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.