ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

689 Billets

1 Éditions

Billet de blog 22 avr. 2020

Dans le 9-3, la solidarité aussi à Aubervilliers!

Ce “virus” qui cache d'autres, bien antérieurs au Covid-19, et qui sert certaines formes de pouvoir, engendre aussi des gestes et des actes de solidarité... au sein des quartiers, à l'initiative de citoyens et associations engagées dans la culture populaire. En souhaitant que cette fraternité laissera des traces dans nos façons d'être les uns avec les autres, voici ce qu'on fait à Aubervilliers.

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C'est l'Association les Poussières qui se consacre depuis 2006 à des activités culturelles, ateliers participatifs de création artistique, mais aussi de cuisine, qui devant le confinement et le moment que nous traversons, de précarités multiples et d'accroissement des inégalités sociales, a décidé de “mettre en place une cuisine solidaire, avec l’aide des chefs professionnels de notre réseau et de nombreux habitants. Notre objectif était de participer à l’effort collectif en faveur du personnel soignant et de livrer les foyers en difficulté à Aubervilliers et dans les alentours. Nous cuisinons essentiellement des plats végétariens halal. La distribution est faite par des bénévoles, en voiture mais aussi à vélo grâce à l’achat récent de remorques par une association avec qui nous travaillons”.

Leur réseau permet de bénéficier de la récupération alimentaire des associations Disco Soupe et Amélior, ainsi que des invendus de supermarchés.

D'autre part, l'association a ouvert “une cagnotte qui nous permet d’acheter un stock tampon, car les récupérations sont toujours aléatoires. Nous pouvons recevoir un jour 150 poulets et trente ananas, et repartir le lendemain avec trois carottes. Or dans tous les cas de figure, il faut livrer ceux qui en ont besoin. Nous nous adaptons aussi aux habitudes des destinataires de notre cuisine. Par exemple, nous venons de décider de faire moins de plats tout prêts et de privilégier les paniers de denrées à cuisiner, notamment à l’approche du Ramadan qui est une période où la préparation des repas, même en comité restreint, est très importante”.

Et comme la solidarité ne marche que si elle est “contagieuse”, il est à noter “les cuisiniers du squat du Landy Sauvage et ceux de Solidarité Migrants Wilson à La Plaine-Saint-Denis, ou encore les biffins d’Amélior du côté de Montreuil et de Bagnolet”. Il est également important le lien avec les services sociaux, les élus et les organismes HLM. On sait aussi que certaines familles ou des migrants isolés n'ont pas été repertoriés par ces services et se retrouver parfois bien isolés.

Et, presque en forme de message pour le lendemain, “cette période dévoile une triste réalité, qui était réelle avant le confinement. Il est temps de prendre en compte concrètement les derniers mouvements sociaux qui ne cessent d’alerter sur les risques de la politique actuelle. Parfois, on se croirait dans un roman de Jack London et ça fait peur… Il faudrait plus de considération pour tous les citoyens et toutes les personnes vivant, ou survivant, dans nos villes... Il est toujours affligeant d’entendre qu’il faut partager les miettes équitablement parce que l’État baisse ses dotations mais que les besoins augmentent. Il faut un gouvernement qui veuille réellement pallier à toutes ces inégalités… Il ne faut pas que cette culture de l’entraide s’arrête à la fin du confinement. Il faudra se rappeler que cette bienveillance est bénéfique à tous”.

Il est vraisemblable que l'après virus”, ressemblera pour beaucoup à l'avant et que donc notre engagement et mobilisation seront les vrais marqueurs pour qu'un début de changement puisse bénéficier à la majorité de la population de la Seine-St-Denis... et d'ailleurs!

Pour mieux connaître leur action culturelle et associative Poussières d’Aubervilliers et, si on peut les aider dans leur projet de cuisine solidaire pendant la durée du confinement, via la cagnotte en ligne sur HelloAsso*. Sans doute un coup de pouce parmi les nombreux coups de pouce que la solidarité nécessite face aux nombreux “virus” qui nous assaillent!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal — Climat
Face à la sécheresse, organiser collectivement la solidarité
La sécheresse est en train de dévaster l’Inde et le Pakistan. Ce type d’épisode, de plus en plus fréquent, ne se limite plus aux pays en voie de développement. En France, une vingtaine de départements font déjà l’objet de mesures de restriction d’eau.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Asie
Au Pakistan, la température frôle les 50 °C et accable les plus pauvres
Classé en 8e position parmi les pays les plus à risques face au changement climatique, le Pakistan vient de subir une vague de chaleur quasi inédite. D’Islamabad à Karachi, des millions de personnes ont fait leur possible pour assurer le quotidien dans des conditions extrêmement difficiles.
par Marc Tamat
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt
Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public
Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart