«Qu’ils aillent manifester... ailleurs!»

Le Président n'est pas avare en messages directifs. Il dit que «défiler tous les vendredis pour dire que la planète brûle, c’est sympathique, mais ce n’est pas le problème». Le problème serait ailleurs.. Les manifs partout dans le monde ce sont déroulées sans incident, sauf à Paris où le président n'a entendu parler que des ''casseurs''. Il conseille ainsi «Qu’ils aillent manifester... ailleurs!»

Les jeunes défilaient aussi ce samedi, ou en tout cas on essayé, pour faire réfléchir ceux qui nous gouvernent, et voilà que le Président, même s'il lâche un "sympathique" d'ironie, il les envoi “se faire voir... ailleurs!”... “Qu’ils aillent manifester en Pologne...!” Selon ses déclarations tenues dans l'avion qui l'amenait aux USA, rapportées par la presse.

Les responsables policiers se sont évertués à saucissonner le cortège dès le départ du jardin du Luxembourg. ''Je suis témoin de la façon dont CRS et voltigeurs ont envahi et imposé l'occupation policière autour du parc de Bercy et de la Cinémathèque Française''.

Le président minimise la volonté et la mobilisation citoyenne et ordonne au ministre de l'intérieur et au préfet de police un ''ainsi soit-il'' et ainsi fut fait! La manifestation pour le climat, est devenue une confrontation avec la police tout le long du parcours. Pour un président qui veut faire croire qu'il a viré au ''vert'', la démonstration est plutôt grise pour ne pas dire noire!

Le président peut s'auto-congratuler de ses discours environnementaux, de ses ''paroles verbales'' sur l'écologie quand il se répand en petites phrases ''assassines'', méprisantes et ignorant, l'ignorant qu'il montre être de la volonté de la jeunesse de modifier le rapport de forces consumériste du toujours plus.

Sachant la partialité et l'incompétence des responsables de la ''Police des Polices'', (cf les suites de la disparition de Steve...), aucune enquête parlementaire, aucune commission citoyenne, n'a pu avoir lieu pour mettre à jour et analyser les méthodes de la police depuis presque onze mois à un rythme hebdomadaire. Une police qui a ''réussi'' à détourner et empêcher une manifestation large et pacifique sur le climat et l'environnement.

Faudra-t-il lancer une pétition pour une enquête citoyenne sur les agissements de la police?

Comment se fait-il que ce gouvernement n'ait pas eu depuis novembre dernier, la capacité d'apporter une réponse autre que l'affrontement policier. Incapable de faire l'analyse et d'élaborer une proposition politique pour rendre la paix civile les samedis,  pour le vivre ensemble de la majorité de la population.

Résultat de recherche d'images pour "quand allez vous réagir vous avez le pouvoir images"

* * *

* * L'attitude et les propos du Président vont de pair avec un autre personnage qui a pignon sur le media de la radio. C'est M Finkielkraut , invité de France Inter vendredi dernier qui a démontré son incapacité à comprendre une parole jeune mais aussi la pertinence que cela représente dans le contexte mondiale. Et son mépris est tout à fait macronien. Ils sont en train de miner et de cliver la vie politique et sociale.

Je trouve lamentable que des adultes s’inclinent aujourd’hui devant une enfant. Je crois que l’écologie mérite mieux, et il est clair qu’une enfant de 16 ans, quel que soit le symptôme dont elle souffre, est évidemment malléable et influençable. Nous avons mieux à faire pour sauver ce qui peut l’être de la beauté du monde que de nous mettre au garde-à-vous devant Greta Thunberg et les abstraites sommations de la parole puérile”. On peut en effet trouver lamentable” la main mise qu'il a sur l'information (en 1985 * Il commence à animer « Répliques », sur France Culture).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.