ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

669 Billets

1 Éditions

Billet de blog 25 oct. 2021

‘‘Vu à la télé’’, il est partout : BASTA !

Oui, ‘‘à l’insu de son plein gré’’ d’aucuns seraient allés le chercher, il ne s’est pas fait prier, l’état de sa France l’exigeait. Son ‘‘mon Combat’’ fait le reste... Il était déjà sur certaines Unes et maintenant il est sur toutes, il est partout, et nous tous en parlons. Certes on n’a pas intérêt à l’ignorer, à interdire son discours, ou à passer outre son ‘‘phénomène’’. Mais là, BASTA !

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pourrions-nous taire son nom, arrêter cette « pub mensongère » comme s’il était le seul qu’il faut combattre ?

Comme si les moyens de communication du pouvoir médiatique ou proches du pouvoir politique n’étaient pas responsables de ce cauchemar-filante !

Comme si ce pouvoir politique qui a trouvé dans le Covid son meilleur allié pour contraindre, soumettre, imposer, ne s’en servait pas pour les oukases d’un président qui engendre la défiance !

Comme si le mépris, l’arrogance affichée, l’exclusion des plus fragiles et des plus pauvres n’étaient pas la marque de fabrique de ce quinquennat qui nourrit son terreau !

Comme si l’abandon dans la rue de migrants et de réfugiés pour mieux donner à voir ‘‘l’invasion’’ justifiant ainsi la xénophobie et le racisme !

Comme si la priorité donné aux affaires économiques, aux StartUp des boys et girls du président n’étaient pas un des véritables enjeux qu’il nous faut combattre !

Comme si, faute de s’intéresser à Hidalgo-Jadot-Mélenchon, nous avions besoin d’une cible dont la Macronie se sert déjà pour ‘‘confusionner’’ le débat, et poursuivre ses projets néo-libéral sur le plan économique et autoritaire sur le plan des libertés, de l’éducation, de la justice...

Comme si la seule issue du second tour serait de départager Macron, qui s’estime le rempart (on ne voit pas de quoi) face à ce variant des droites en lice.

Le citer et le mettre au centre de l’enjeu politique pour le combattre, le défier devant les téléspectateurs pour rétablir ‘‘une vérité’’ c’est de l’illusion, car il n’a rien à faire ni de la vérité ni du contradictoire. Il sait que rien de le citer c’est déjà le mettre à la Une.

* * * * * *

Oui, je sais, un billet pour rien... qui ne fait pas avancer le schmilblick. Mais le dire et le partager éventuellement avec ceux qui le liront, fait quand même du bien dans cette perdition d’idées et d’engagements dont cette mauvaise version de la démocratie nous accable !

Merci Fred Sochard pour ce dessin.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B