Platini, apolitique et sans reproche!

Soudain, les informations nous envahissent comme si le sujet devenait crucial (même le premier-ministre M Vals s'en est mêlé). L'idole national, le mythique n° 10 des bleus, Platini, Président du foot européen, ancien conseiller du Président du foot mondial, Blatter, aurait touché des sommes faramineuses pendant la période où il était conseiller du dit Blatter, entre 1999 et 2002. On sait que Joseph Blatter est le patron de la FIFA depuis 1998, il s'est fait élire en juin dernier alors qu'une grosse affaire de corruption venait d'éclater. C'est dans le cadre de ces investigations qu'on découvre que les 2 millions de francs suisses auraient été versées à Michel Platini pour des travaux auprès du Président. Ceci vient le fragiliser pour la course au poste de Président qu'il brigue pour prendre la place de Blatter. 

Soudain, les informations nous envahissent comme si le sujet devenait crucial (même le premier-ministre M Vals s'en est mêlé). L'idole national, le mythique n° 10 des bleus, Platini, Président du foot européen, ancien conseiller du Président du foot mondial, Blatter, aurait touché des sommes faramineuses pendant la période où il était conseiller du dit Blatter, entre 1999 et 2002.

On sait que Joseph Blatter est le patron de la FIFA depuis 1998, il s'est fait élire en juin dernier alors qu'une grosse affaire de corruption venait d'éclater. C'est dans le cadre de ces investigations qu'on découvre que les 2 millions de francs suisses auraient été versées à Michel Platini pour des travaux auprès du Président. Ceci vient le fragiliser pour la course au poste de Président qu'il brigue pour prendre la place de Blatter.

Résultat de recherche d'images pour "platini blatter" 

C'est stupéfient (mais je suis très ignorant des mœurs footballistiques) qu'on soit surpris -et atterrés- par la découverte de ce «pot aux roses»... Comment imaginer que ce proche collaborateur d'un personnage couvert de multiples soupçons de corruption (voir plus) serait blanc comme neige et n'aurait jamais entendu, vu ou douté des pratiques des dirigeants de la FIFA. Et sans doute ignorait-il l’incongru de voter pour le Mondial au Qatar en 2022. Ceci n'aurait rien à voir non plus avec le fait que son fils, Laurent Platini, intègre la société QSI (Qatar Sports Investments) en 2011. Il est aujourd'hui directeur général de Burrda Sport, la marque d’une entreprise suisse liée à un fonds d’investissement qatari.

Platini vient de déclarer à l'Associated Press, le 24 septembre «avec moi, il n'y aura que du foot, pas de politique». Comme si l'ancien n°1 de l'équipe de France n'avait pas changé son maillot de footballeur pour un costard de président du parti du foot qui, a l'évidence, baigne aussi dans des malversations et intérêts douteux, à l'image d'autres personnages du monde politique. La seule différence c'est que le milieu du foot, hors du terrain de jeux, ne semble tromper personne.

Publier un billet sur cet aspect du "sport", c'est surtout le désir de souligner la similitude avec les différents milieux de la corruption dont j'estime que tout citoyen a le devoir de faire connaître et de dénoncer. Pas parce que je m'attends à un monde de vertu et exemplaire, mais parce que ces méthodes minent le socle démocratique qui est en quelque sorte notre bien commun.

1016_PB.jpg

Dessin de NIC le petit bonhomme

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.