L'Union Européenne délocalise à ses marges l'examen des demandes d'asile

Le traitement des demandes d’asile s’opère de plus en plus en périphérie et même en dehors des territoires européens. Hotspots, missions de l’Ofpra en Afrique, accord UE-Turquie : telles sont quelques-unes des formes que prend la volonté de mise à distance des demandeurs d’asile et réfugiés qui caractérise la politique de l’Union européenne depuis deux décennies.

C’est à ce processus d’externalisation de l’asile qu’était consacrée la journée d’étude le 18 janvier 2019, dans l’amphithéâtre III du Centre Panthéon de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, co-organisée par le Gisti et l’Institut de recherche en droit international et européen de la Sorbonne (IREDIES) sur le thème du droit d’asile à l’épreuve de l’externalisation des politiques migratoires.

Voici les vidéos de la journée d’étude Gisti/Iredies « Le droit d’asile à l’épreuve de l’externalisation des politiques migratoires ». Il s’agit, à partir d’exemples concrets, de proposer une analyse critique de ces nouvelles pratiques ainsi que de leurs conséquences sur les migrants et le droit d’asile.


Introduction
Hélène GACON, avocate au barreau de Paris, membre du Gisti


Externalisation de l’asile : concept, approches, mécanismes
Claire RODIER, Gisti, Migreurop


La réinstallation des réfugiés : aspects historiques et contemporains
Marion TISSIER-RAFFIN, maîtresse de conférence à l’Université de Bordeaux (CRDEI)


Les effets (in)visibles de l’externalisation : les camps
Laurence DUBIN, professeure à l’École de droit de la Sorbonne (Université Paris 1)


Débat
Questions du public à Hélène GACON, Claire RODIER, Marion TISSIER-RAFFIN et Laurence DUBIN


Dublin, une forme d’externalisation « intra-européenne »
Ségolène BARBOU DES PLACES, professeure à l’Ecole de droit de la Sorbonne (Université Paris 1)


L’accord UE -Turquie, un modèle ?
Claudia CHARLES, Gisti, Migreurop


Débats
Questions du public à Ségolène BARBOU DES PLACES et Claudia CHARLES


Table ronde : L’asile « hors les murs ». L’Ofpra au service de l’externalisation ?
Christine MARTINEAU, avocate au barreau de Paris, Jean MATRINGE, Professeur des universités (droit public), Julia PASCUAL, journaliste au Monde, Catherine TEULE, Vice-présidente de l’AEDH (Association européenne pour la défense des droits de l’homme), table ronde animée par Emmanuel BLANCHARD, Gisti, Migreurop

**

Rencontrer le Gisti sur son site, Facebook, Twitter

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.