bilan de l'état d'urgence et instrumentalisation de la "guerre contre le terrorisme"

Rendez-vous le samedi 26 novembre à la Bourse du travail de Paris, à République. Une journée entière, via trois tables rondes, pour analyser, décrypter et témoigner. Un an après les attentats de novembre 2015, des chercheurEs, militantEs et journalistes sont invitéEs à partager leur analyse de cette instrumentalisation de la guerre contre le terrorisme, en France et à l'international.

Une journée de tables rondes, témoignages et analyses autour d’une envie de faire front commun contre la politique nationale (état d’urgence, répressions, racisme) et internationale (françafrique, interventionnisme militaire, coopération sécuritaire, alliance avec "nos amis les dictateurs")

Face aux discours et méthodes de guerre employées actuellement par l’Etat français, que ce soit en France ou dans sa politique étrangère, Survie souhaitait réunir de nombreuses voies critiques pour décrypter et se défendre.

Il sera question d’un bilan de l’état d’urgence, de son origine coloniale et de sa dimension raciste mais aussi de ce qu’il dit de l’appareil répressif de l’état.

Cette journée permettra aussi de faire le lien entre cette guerre intérieure et la politique étrangère actuelle de la France. Des intervenant.e.s aborderont les coopérations sécuritaires françaises, les alliances françafricaines auprès de régimes dictatoriaux au nom de l’antiterrorisme, mais aussi les interventions militaires en cours ou récentes.

Voici la liste (non exhaustive) des intervenant.e.s prévu.e.s au programme : 

- Mathieu Rigouste, chercheur indépendant, auteur de La domination policière

- Fofana Vazoumana de la CISPM (coordination internationale des sans papiers et des migrants)

- Marielle Debos, chercheuse, auteure de Le métier des armes au Tchad

- Thomas Deltombe, éditeur à la Découverte, auteur notamment de l'Islam imaginaire

- Ludivine Bantigny, historienne et animatrice du collectif Ni guerre ni état de guerre

- Yasser Louati, militant contre l’islamophobie

- Adil (Sud-PTT 92) et Frédéric Bodin (secrétaire national Solidaires)

- Juliette Poirson, membre de Survie et coordinatrice de l'ouvrage La France en guerre au Mali. Enjeux et zones d'ombre

- un intervenant du CSPCL (comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte) sur la coopération militaire France/Mexique

- Vanessa Codaccioni, Maîtresse de conférences en science politique (Paris 8)et auteure de Justice d'exception. L'État face aux crimes politiques et terroristes

- Dominique Curis, membre d'Amnesty International et auteure du rapport sur l'Etat d'urgence

- Virginie, présidente de l'association Baytouna

- Julien Salingue, chercheur, spécialiste de la Palestine et membre d'Acrimed

- Yanis Thomas, porte parole de Survie sur l'Armée et auteur du dernier dossier noir Centrafrique - un destin volé

- Marie France Cohen Solal (campagne BDS France)

- Pierre Puchot, auteur, journaliste, spécialiste du Moyen Orient

 

Retrouvez-nous, de 9 à 17h, dans la grande salle de la bourse du travail de Paris (merci à l'union syndicale Solidaires!), à République 3 rue du Château d'eau.

Si vous le souhaitez, vous pouvez retrouver ici et ici les deux derniers rapports de Survie sur ces sujets.

 

JPEG - 2.4 Mo

 

p.s. les intervenant.e.s (nominativement ou non, leur prénom et/ou leur nom) apparaissent ici tel qu'illes l'ont souhaité

p.s. 2 Si vous souhaitez diffuser la présentation de cet évenement, vous pouvez le faire via ce lien

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.