ATD Quart Monde
Abonné·e de Mediapart

44 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 nov. 2019

Pauvre à vouloir s’en donner la mort

Le vendredi 9 novembre, un étudiant lyonnais s’est immolé par le feu devant le CROUS de Lyon. Son acte désespéré est le signe d'un échec collectif de notre société qui condamne de plus en plus de personnes et notamment des jeunes à la pauvreté. Une baisse des APL ou la réforme de l’assurance chômage sonnent comme des coups de poignard dans le dos pour celles et ceux qui sont déjà dans la survie.

ATD Quart Monde
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La pauvreté augmente en France. Ils sont maintenant 9,3 millions à vivre en-dessous du seuil de pauvreté. 9,3 millions de personnes qui vivent dans l’incertitude du quotidien et de leur avenir. Auront-elles un travail pérenne un jour ou sont-elles condamnés à enchaîner des petits contrats avec l'espoir d'un hypothétique CDI qui s’éloigne au fur et à mesure qu’elles avancent ? Les jeunes et les moins jeunes sont de plus en plus nombreux à se retirer d'un marché du travail excluant, à ne plus s'inscrire à Pôle emploi, à ne plus croire en l'idée d'accéder un jour à un emploi décent. Continueront-ils à loger dans des conditions indignes ou dans un logement trop petit pour leur famille ? Près d'un million de personnes en France n'a plus ou pas de « chez soi ». Continueront-ils à devoir se nourrir des restes que la grande distribution voudra bien leur laisser via les associations d’aide d’urgence qui compensent les manques de l’État de manière de plus en plus importante chaque année ?

Aujourd’hui, en France, dans la sixième puissance mondiale, on peut être pauvre à s’en donner la mort. Les jeunes sont particulièrement inquiets et ils ont raison. Rien n’incite à penser que cela ira mieux à court ou à long terme. A court terme, on abandonne les jeunes les plus exclus en réduisant de moitié les fonds sociaux des établissements scolaires, en taillant les budgets des missions locales, en continuant de tolérer des « décrochages scolaires » massifs ou encore avec des mesures fiscales qui appauvrissent encore plus leurs familles. A long terme, on les abandonne face aux défis des changements climatiques et de tous les bouleversements qu’ils engendreront pour nos sociétés.

Trop souvent, les jeunes en situation de pauvreté n’ont pas leur mot à dire. Cet été, ATD Quart Monde a rassemblé 150 jeunes de tous milieux pour réfléchir à une société idéale qui ne laisse personne de côté. L’un d'eux a dit : « La société devrait faire confiance aux jeunes et croire en la jeunesse, parce que c’est elle qui peut faire quelque chose pour demain ». Alors quand un jeune se meurt dans un cri du cœur, rongé par les flammes de la précarité à l'âge où l'on devrait au contraire espérer le plus en la vie, nous devons écouter !

Geoffrey Renimel, délégué à la mobilisation

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber