ATD Quart Monde

Association

Montreuil - France

Sa biographie
Le Mouvement ATD Quart Monde a fait évoluer la lutte contre la pauvreté pour la faire passer d’objet de charité à lutte pour les droits de l’homme. Né dans un bidonville de Noisy-le-Grand dans les années 50, il est à l’origine d’un grand nombre d’avancées législatives comme le Revenu Minimum d’Insertion (RMI, ancêtre du RSA), la Couverture Maladie Universelle (CMU) le Droit au logement opposable (DALO) ou l'expérimentation "Territoires zéro chômeur de longue durée". ATD Quart Monde a pour but d’éradiquer la misère en agissant sur trois plans : – sur le terrain avec les personnes concernées pour obtenir l’application du droit pour tous – auprès des institutions et parlementaires, pour faire changer les lois – auprès de l’opinion publique, par des campagnes citoyennes pour faire changer le regard porté sur les plus pauvres.
Son blog
14 abonnés Le blog de ATD Quart Monde
Voir tous
  • Ce sont les oubliés de la République qui la reconstruisent

    Par
    Ces oubliés de la République, ce sont ces 5 millions de personnes situées sous le seuil de pauvreté qui, malgré leurs efforts quotidiens, ne s'en sortent guère, auxquels on pourrait ajouter quelques millions d'autres. Ce sont eux qui bousculent l'ordre établi et contribuent à des changements de société.
  • Pauvreté : une histoire de peur et de confiance

    Par
    Peur de perdre son emploi, inquiétude pour l'avenir, peur de l'autre... nos raisons d'angoisser sont nombreuses. La précarité et la pauvreté renforcent ces peurs qui rendent docile et empêchent de réfléchir. En revanche, la confiance libère l'esprit, permet de se dire les choses, donne des ailes. Remplacer l'exclusion et la peur par la confiance, voilà le défi de la lutte contre la pauvreté.
  • Pauvreté : au secours le cinéma !

    Par
    Faire reculer la pauvreté passe par un changement du regard que nous portons sur les personnes aux prises avec la précarité et l'exclusion. Le cinéma, l'émotion, le rire, l'imaginaire sont de puissants outils pour cela. Or le cinéma - comme la société - méconnaît et ignore largement ce que ces personnes vivent.
  • La pauvreté, c'est une vie plus chère et plus compliquée

    Par
    En août, une militante d'ATD Quart Monde m'expliquait de sa voix calme : "Je passe des jours et des jours à calculer comment je peux m'en sortir avec le RSA." Depuis des années, les familles aux plus faibles ressources voient la part de leur budget consacrée aux dépenses contraintes progresser plus rapidement que pour les classes plus aisées.
  • CAE-CUI: de quel «marché du travail» parlez-vous, messieurs les dirigeants?

    Par
    Pour justifier la suppression des contrats aidés CAE-CUI, nos responsables politiques répètent à satiété que ces aides sont un échec car elles ne permettent pas aux personnes de se réinsérer dans le marché de l'emploi. Mais ce constat ne devrait pas conduire à réduire les contrats aidés. Il devrait au contraire interroger leur transformation et leur extension sous diverses formes.
Voir tous