Appel à contributions: quel travail sous et après l'épidémie?

Que fait l'épidémie au travail ? Comment repose-t-elle la question des rapports entre travail et démocratie ? Exposé.e.s dans notre travail, confiné.e.s mais au travail ou sans emploi… que vivons-nous dans cette période ? Quels enseignements pour la réflexion et l'action à venir ? Les Ateliers Travail et Démocratie vous invitent à proposer ici vos témoignages et réflexions.

Le collectif des Ateliers Travail et Démocratie rassemble des personnes issues d’horizons divers (chercheur.e.s, syndicalistes, associatifs, professionnels de l’analyse du travail, artistes, etc) qui pensent nécessaire de relier ces deux questions : travail et démocratie. Nous cherchons à encourager les pratiques porteuses d’émancipation qui s’ancrent dans les réalités du travail. Nous avons notamment commencé à « enquêter » sur les questions des rapports entre le travail réel et les pratiques syndicales, le care, l’écologie. Enquêter c’est-à-dire organiser la rencontre et la discussion autour de pratiques, d’expériences, de questions. Et réfléchir à partir de là aux transformations des moyens et des fins du travail. Ce travail commun ne fait que commencer…

Dans le contexte actuel, alors que de nombreuses personnes ont dû aller travailler malgré la pénurie de moyens de protection contre le Covid-19, et que leur anxiété légitime a souvent été balayée d’un revers de main par les dirigeants d’entreprises et le gouvernement, nous nous demandons ce que cette épidémie révèle profondément des rapports entre travail et démocratie

Nous lançons ici un appel à points de vue, réflexions et analyses pour dire en première personne, de là où vous êtes, ce que vous vivez dans la période de crise sanitaire et ce que les témoignages et expériences d’autres travailleurs et travailleuses vous font penser. Exposé.e.s dans son travail, confiné.e.s mais au travail, confiné.e.s mais sans emploi… que vivons-nous dans cette période ?

De nombreuses questions se posent, ou plutôt d’anciennes qui sont audibles d’une manière inédite, qui concernent par exemple la santé au travail, le rapport entre le travail, la mort et la vie, les temporalités du travail, l’utilité et le caractère essentiel ou non de telle activité, le rapport entre travail salarié, travail domestique et éducation des enfants, et aussi l’exercice du droit de retrait et du droit d’alerte, les conditions de l’activité syndicale, la manière de faire collectif et de lutter… Qu’est-ce qui vous pose question, qu’est-ce qui fait valeur pour vous et/ou votre collectif professionnel et qui vous semble connu ou reconnu, ou dénié, dont vous pensez qu’il faut le rendre visible pour pouvoir le mettre en débat ? Quels sont les dilemmes auxquels vous êtes confronté.es, les arbitrages que vous faites, les changements auxquels vous aspirez ?

Aujourd’hui beaucoup semblent redécouvrir que les soignant.e.s, les livreurs, les caissières, les éboueurs, etc… ont une activité quotidienne indispensable à la vie matérielle de la société. Mais qu’est-ce que cela veut dire ? Quelles questions peuvent être posées à partir des expériences que vous voudrez bien raconter ou à partir desquelles vous voulez réfléchir ?

Nous vous invitons donc à nous envoyer vos témoignages, qui peuvent prendre plusieurs formes : écrits plus ou moins longs, témoignages audio ou vidéo, articles – un ou plusieurs – avec un chapô présentant les raisons pour lesquelles ils vous paraissent éclairants ; la condition est que le propos soit ancré dans la situation.

 Merci de nous écrire à l’adresse : ATELIERSTD@protonmail.com. Autant que possible les témoignages seront, mis en ligne sur notre blog sur Mediapart. Tous seront lus par des membres de l’équipe d’animation des Ateliers Travail et Démocratie dans la perspective aussi de nos futures initiatives. Si vous êtes intéressé.e à participer, au-delà de cette initiative, aux travaux collectifs des Ateliers Travail Démocratie, vous pouvez nous écrire à la même adresse pour nous le dire – et, pour commencer, nous vous ajouterons sur la liste mail du collectif.

 

L'équipe d'animation des Ateliers travail et démocratie:

Yves Baunay (Institut de recherche FSU), Bernard Bouché (syndicaliste Solidaires), Christine Castejon (analyste du travail), Thomas Coutrot (économiste, membre d'Attac), Alexis Cukier (philosophe, membre de la fondation Copernic), Antoine Duarte (psychodynamicien du travail), Christine Eisenbeis (Institut de recherche FSU), Olivier Frachon (syndicaliste CGT), Tony Fraquelli (syndicaliste CGT), Lucie Goussard (sociologue), Françoise Lignier (syndicaliste CGT), Marie-Hélène Luçon (syndicaliste FSU), Julien Lusson (membre de l'AITEC), Pascale Molinier (psychologue), Muriel Prévot-Carpentier (philosophe-ergonome), Michèle Rault (syndicaliste Solidaires), Nicolas Spire (sociologue).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.