Féminismes dans le monde : nouvelles dynamiques, nouveaux enjeux ?

Ces dernières années, un nouveau cycle mondial de luttes féministes s’est enclenché, qu’on qualifie parfois de quatrième vague du féminisme. Quelles en sont les nouvelles dynamiques, les nouveaux enjeux, en France et dans le monde ? Quelles en sont les formes ?

Soirée live Attac © Attac Play


Les introductions aborderont les questions du renouvellement des mobilisations féministes ces dernières années, des modes d’action et notamment de la grève féministe. S’il s’y exprime une diversité de revendications, cela révèle aussi des questions stratégiques. Comment les luttes féministes interpellent-elles les mouvements sociaux ?

La séance débutera par trois interventions introductives de Pauline Delage, Fanny Gallot et Huayra Llanque, et continuera sous la forme d’une discussion permettant la participation de toutes et tous.

Présentation des intervenantes :

  • Pauline Delage (sociologue, participe à la revue Mouvements)
  • Fanny Gallot (historienne, participe à la revue Contretemps)
  • Huayra Llanque (artiste, membre d'Attac France, participe à la revue Les Possibles)

--

A propos de la Rencontre des revues :

Cette séance s’inscrit dans un nouveau projet organisé par Attac France, Cerises la coopérative, Contretemps, Les Possibles, Le temps des lilas, Le Vent se Lève, Mouvements. Ces rencontres visent à faire connaître et mettre en discussion les publications de ces organisations et revues, pour contribuer à des objectifs de formation et d’élaboration d’analyses, idées et propositions communes. Plus précisément, il s’agit d’aborder, avec des chercheur·ses et des militant·es, des questions de portée internationale impliquant des thématiques entrées dans le débat récent dans la gauche radicale, anticapitaliste et écologiste en France, et renvoyant à des thématiques sociales et politiques émergentes, à des pratiques politiques en cours de renouvellement ou à de nouvelles propositions alternatives.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.