ATTAC FRANCE
Abonné·e de Mediapart

236 Billets

5 Éditions

Billet de blog 28 mars 2019

Nous avons plus de 70 ans et appelons à défendre le droit de manifester

En soutien à la militante d’Attac blessée à la tête à la suite d’une charge policière à Nice, le samedi 23 mars durant l’Acte 19 des gilets jaunes.

ATTAC FRANCE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Nous avons plus de 70 ans et nous ne voulons plus avoir peur de manifester sous la présidence d’Emmanuel Macron.

Nous avons plus de 70 ans et nous sommes choqué·e·s d’avoir vu avec quelle violence Geneviève Legay, 73 ans, porte-parole d’Attac 06 et militante infatigable pour la paix, a été grièvement blessée ce samedi 23 mars à Nice.

Nous avons plus de 70 ans et nous sommes en colère : rien ne peut justifier qu’une femme de 74 ans se retrouve à l’hôpital avec de graves blessures parce qu’elle voulait exercer son droit de manifester. 

Nous avons plus de 70 ans et nous sommes effaré·e·s par le nombre de vies brisées et de corps mutilés par les violences policières. 

Nous avons plus de 70 ans et nous sommes furieux·ses de voir le président de la République, la ministre de la Justice et le ministre de l’Intérieur, entre autres, se décharger de leur responsabilité pour accabler Geneviève Legay, toujours hospitalisée, qui n’aurait pas dû, selon eux, être dans la rue. 

La sagesse, Monsieur Emmanuel Macron, c’est défendre inlassablement le droit à manifester que vous ne cessez de raboter pour satisfaire les courants les plus conservateurs et réactionnaires du pays.

La sagesse, Monsieur Emmanuel Macron, c’est manifester et lutter inlassablement contre votre politique qui aggrave les injustices fiscales et sociales sans résoudre la crise écologique. 

La sagesse, Monsieur Emmanuel Macron, c’est vous rappeler inlassablement à votre responsabilité : celle d’assurer notre sécurité, en toute circonstance, y compris quand nous manifestons contre vos politiques. 

N’est-ce pas vous, Emmanuel Macron, qui affirmiez, à l’entre-deux-tours de votre élection, vous "battre" pour que nous puissions "démocratiquement exprimer nos désaccords" ? Pourquoi nous en empêcher aujourd’hui ? Pourquoi paraphraser Robert Pandraud à propos de la mort de Malik Oussekine en laissant entendre que les personnes "fragiles" ne devraient plus manifester ?

Oui, Monsieur Emmanuel Macron, nous avons plus de 70 ans, et nous ne voulons plus avoir peur de manifester sous votre présidence, et nous continuerons à le faire ! Nous ne voulons plus que quiconque ait peur de manifester. Est-ce trop vous demander ?

Nous apportons tout notre soutien à Geneviève Legay et ses proches et appelons à se mobiliser pour défendre le droit de manifester. »

Premiers signataires : Jacqueline Balvet, Isabelle Bourboulon, Lina Chocteau, Solange Combes, Jean Gadrey, Nicole Gadrey, Susan George, Jean-Marie Harribey, Gus Massiah, Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot, Dominique Plihon, Bea Withaker.

Vidéo de soutien de Susan George

Appel à dons pour les frais de justice de Geneviève Legay 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin
Journal — Fiscalité
Quand le Sénat américain ignore la grammaire des affaires
Impôt minimal pour les multinationales, taxe sur les rachats d’actions, contreparties aux aides d’État… même si le plan climat et le plan pour la lutte contre l’inflation adoptés par le Sénat américain ne sont pas aussi ambitieux qu’espéré, ils ouvrent des brèches dans des dogmes acceptés depuis des décennies.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou
Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine
Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua