avellino
Abonné·e de Mediapart

640 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 déc. 2022

avellino
Abonné·e de Mediapart

décembre

liens , à commencer par la deuxième relaxe de gael quirante ... des nouvelles de grece via yannis youlountas en fin .

avellino
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.facebook.com/EricCoquerelPG/posts/pfbid04cR8js2u58MpvBNYEAe8xaSoa6MEmHw2H7431sf3B1G9u7uKwKCh1DD3zDTxKcLLl   vvVictoire pour le syndicalisme de lutte : Gaël Quirante est relaxé en appel par le tribunal de Versailles ! Gaël avait été condamné en première instance à 3 mois avec sursis. J’avais témoigné pour lui mais nous n’étions pas parvenu à démonter cette enquête bâclée commanditée par La Poste. Le tribunal a cette fois jugé très sévèrement le caractère unilatéral de l’enquête. Cela met fin aux accusations infondées de la Poste qui avait tenté de criminaliser l’action syndicale de Gaël. C’est la 2e relaxe de Gaël en une semaine puisqu’il avait déjà gagné en appel vendredi dernier au sujet d’une occupation pacifique

https://www.facebook.com/watch/?ref=saved&v=1153668185524436     « Disons les termes : votre rhétorique est raciste ! » Face à Éric Ciotti, notre député Andy Kerbrat dénonce la surenchère médiatique et l'instrumentalisation de l'immigration à des fins politiciennes.

https://www.facebook.com/reel/435882842024926  fabien gay , sénateur pc , à propos des aides aux entreprises en pure perte

https://www.facebook.com/CoordinationdesLuttes/posts/pfbid033vE2vqVWZwEs92PMH5ogDTGuZeG9JqAcXRZSD2NYXVPcdzWZdZDpzFBDg21kPb9Vl   droit au logement devant l'assemblée

https://www.facebook.com/watch/?ref=saved&v=691511942410238 poutou les riches sont riches car ils volent ...

https://www.facebook.com/watch/?ref=saved&v=877039476656164   aaafrancois piquemal  Avec cette loi, l'Abbé Pierre serait jeté en prison! Toutes les associations sont d'accord, le syndicat des avocats de France aussi: cette loi, sous couvert de se débarrasser de squatteurs va fragiliser les locataires, augmenter le nombre de squatteurs et de SDF et favoriser les marchands de sommeil. Une loi anti-sociale à la sauce macroniste. Nous n'en voulons pas!

=================================================

Deux très bonnes nouvelles de Grèce aujourd’hui :

1- les deux militants politiques qui risquaient la prison à vie semblent sur le point de gagner leur procès !

2- le pouvoir qui avait fabriqué de toutes pièces l’acte d’accusation, est tombé dans son propre piège !

On se dirige tout droit vers un nouveau scandale politique en Grèce !

LES TÉMOINS À CHARGE LORS DU PROCÈS DÉVOILENT LA MACHINATION DE L'ÉTAT

CONTRE LES ANARCHISTES !

Ce qui vient de se passer aujourd’hui à Athènes est énorme ! C'est un événement à faire savoir à toutes celles et ceux qui n'ont pas encore compris ce qu'est l'État et comment il traite ses ennemis.

Ce matin, deux militants du groupe anarchiste Rouvikonas étaient poursuivis pour meurtre, dans un début de procès absurde et kafkaïen. Giorgos Kalaitzidis et Nikos Mataragkas risquaient la prison à vie !

À la mi-journée, le premier témoin à charge était une habitante du quartier de Kifissia qui fréquentait autrefois Exarcheia "dans le camp des trafiquants de drogue" (sic), non loin du dealer assassiné en 2016. Mais, coup de théâtre, au lieu d'accuser Giorgos et Nikos, elle a subitement démasqué la police ! Elle a tout d'abord dévoilé qu'elle n'était pas du tout à Exarcheia le jour du meurtre et que ce qu'elle devait dire dans ce procès lui avait été dicté. Elle a précisé que la police lui avait promis de l'aider dans ses affaires personnelles (poursuites pour trafic de drogue) si elle témoignait contre les deux accusés. Elle a ajouté qu'elle n'avait jamais vu les deux anarchistes. Dès lors, le procès est apparu comme fabriqué de toutes pièces — ce que nous vous avions annoncé depuis plusieurs semaines.

Pourquoi et comment cette machination a-t-elle été organisée ? Qui est derrière tout cela ? Est-ce le sinistre personnage qui, au sommet de l'État, avait promis "par tous les moyens" d'en finir avec "les anarchistes d'Exarcheia" en citant, en premier lieu, le célèbre groupe Rouvikonas* ? Mitsotakis est-il mouillé dans cette sale affaire ? C'est la question que beaucoup se posent ce soir.

Après ce témoignage accablant sur la façon dont le complot a été organisé par la police grecque, les deux autres témoins à charge ont abondé dans le même sens que l'intervenante précédente, en enfonçant le clou, l'un après l'autre. Tout d'abord, une infirmière d'EKAB (le samu grec) a dit qu'elle ne savait absolument rien. Puis, le troisième témoin a fait savoir qu'il ne reconnaissait ni Giorgos ni Nikos, alors qu'il était sur les lieux du crime : le principal témoin oculaire !

Après cette première étape calamiteuse, le procès a été ajourné au vendredi 29 octobre à 11h00. D'ici là, les débats vont aller bon train sur l'origine de cette machination et sur la responsabilité du gouvernement, ennemi juré de Rouvikonas et du puissant mouvement anarchiste en Grèce.

Mais attention : « rien n’est encore gagné » répètent plusieurs de nos compagnons de lutte, « car le pouvoir est capable de tout ! »

À suivre…

Solidairement,

Maud et Yannis Youlountas

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte