Derniers jours de liberté pour Helsinki (avant la rentrée)

Cette dernière semaine de Juillet à Helsinki est le dernier "bouquet final" du temps des vacances, que rythment les fêtes, les festivals de musique et les pique-nique bien arrosés, à toute heure du jour et de la nuit (enfin le genre de pénombre bleue qui fait office de nuit).
Cette dernière semaine de Juillet à Helsinki est le dernier "bouquet final" du temps des vacances, que rythment les fêtes, les festivals de musique et les pique-nique bien arrosés, à toute heure du jour et de la nuit (enfin le genre de pénombre bleue qui fait office de nuit). C'est aussi, pour les ambulanciers et les pompiers, la "dernière ligne droite" particulièrement active...
Aujourd'hui déjà, Vendredi 1er Août, il était visible que la plupart des Helsinkiens ont déjà regagné leurs pénates, et comme ça coïncidait avec un pic du nombre de touristes étrangers, il y avait vraiment beaucoup de monde partout.
Finie la liberté estivale, qui laisse la ville aux rares fidèles, aux immigrés ou aux touristes, et aux jeunes qui en prennent possession.
Et quand je parle des jeunes, ça comprend aussi toutes les autres espèces animales, puisque Juillet est justement le temps pour tous les poussins canards, oies, cygnes et aussi plus ou moins mouettes, goëlands, corneilles etc, d'apprendre à marcher, plonger, nager et voler.
Alors bon, on est à "la croisée", les jeunes sont presque prêts, à voler de leurs propres ailes ou à rentrer à l'école c'est selon, et ce week-end promet, encore une fois comme tous les ans, aux ambulanciers et aux pompiers encore pas mal de coups de sirène...
Lundi, rentrée, tout le monde au turbin (pas encore les élèves),
alors profitant des dernières heures de "liberté", et de l'esprit encore jeune de cette bonne ville de Helsinki, oui, c'était encore une bien belle semaine, l'air léger, et les pelouses tondues sans même éveiller les soupçons!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.