Près d'un nénuphar

Près d'un nénuphar, la nature vient interpeller notre conscience et notre moi profond. Une invitation à la méditation pour en tirer quelques réflexions

Un mardi 24 juin, un soleil ardent, les pieds dans l'eau près d'un beau nénuphar. Une vue resplendissante et une perfection qui nous invite a quelques réflexions et quelques méditations.
Si nous avions pas emprunter des routes sinueuses , nous serions pas la face à la nature à admirer et à contempler.
Ces moments simples suffisent à nous rendre débonnaires.
Si on avait pas connu les échecs et les manques , l'adage le peu est le mieux aurait échappé à nos destinées.
L'amour nous a enseigné les désillusions pour nous apprendre à faire de lui un complément à notre bonheur.
Nous tombons pour ensuite nous révéler et donner un sens à nos consciences.
Ici ,Les pieds dans l'eau, près d'un nénuphar,
Un soleil ardent et une dernière réflexion, en observant toute cette humanité. Elle a besoin de se sentir vivante et de faire de la joie vivre , un but patent car le temps passe si vite et les regrets ne sont que des carcans. Azdine Salhi 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.