Babette Grivinci
écrivain-biographe-correctrice
Abonné·e de Mediapart

175 Billets

2 Éditions

Billet de blog 4 juin 2022

Babette Grivinci
écrivain-biographe-correctrice
Abonné·e de Mediapart

J'ose!

J'espère qu'elle ne m'en voudra pas ou qu'elle ne piquera pas une colère...

Babette Grivinci
écrivain-biographe-correctrice
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C'est juste dans un esprit de compréhension mutuelle que j'ai adressé ce matin à  la députée Sabine Thillaye, soutien d'Emmanuel Macron et candidate aux Législatives de ma circonscription, le message suivant (suite au petit carton que j'ai reçu d'elle et dont je mets la reproduction à la fin de ce billet) :

"Bonjour Madame Thillaye,

C'est avec conviction et forte de 5 années d'expérience... 

C'est ainsi que commence le message que j'ai reçu dans ma boîte à lettres et que j'ai étudié avec attention. 

Vos quatre propositions d'Agir me laissent cependant dubitative :

- Pendant cinq années le gouvernement a eu la possibilité d'agir en terme de transition écologique mais très peu de choses ont été faites. Les propositions des citoyens de la Convention pour le Climat qu'Emmanuel Macron lui-même avait appelés pour qu'ils participent à ce grand enjeu du siècle, sont restées lettre morte (et pourtant ils ne demandaient pas la lune!). Seules de toutes petites propositions ont été mises en oeuvre mais qui malheureusement ne peuvent pas répondre à l'urgence de cette transition dont vous connaissez (je l'espère en tout cas) les raisons. Alors que veut dire politiques ambitieuses ?

- Pour résorber les fractures de notre société, votre exemple est pertinent : "notamment entre celle de la France des villes et la France rurale". Il existe en effet beaucoup de choses à faire à ce niveau-là. Cependant, je suis étonnée que vous ne parliez pas des fractures qui existent de façon encore plus cruciale au niveau des différences de revenus (les plus fragiles s'appauvrissent et les plus aisés s'enrichissent) et au niveau de la Justice (la présomption d'innocence favorise quelques-uns de nos concitoyens tandis que beaucoup d'autres sont déjà en prison sans jamais avoir la possibilité d'un procès équitable).  Que pensez-vous de ces autres fractures ?

-  Au sujet de la "dynamique économique" qui permettrait de "distribuer du pouvoir d'achat", il y a un problème : que faites-vous de ceux et celles qui n'ont plus de pouvoir d'achat quelconque et qui ne demandent qu'à pouvoir survivre (payer leurs charges - gaz, électricité, loyer, internet/téléphone - se nourrir et assurer les dépenses en matière d'hygiène qui incombent à tout un chacun) ? 

- Quant à la "stabilité en Europe" pour notre "sécurité", je ne vois pas trop ce que vous voulez dire. Emmanuel Macron n'est pas le seul en Europe pour décider ce qui est à faire ou ne pas faire. 

Voter est pour moi un devoir et une nécessité. D'ici le 12 juin, j'espère que vous pourrez m'apporter les réponses aux questions que je vous pose et qui me permettront de savoir quel bulletin je mettrai dans l'urne. 

Recevez, Madame Thillaye, l'assurance de mes meilleures pensées"

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Après l’embargo sur le pétrole russe, l’Europe dans le brouillard
Annoncée depuis des mois, la guerre du pétrole contre la Russie est une réalité depuis lundi 5 décembre. L’Europe a engagé un embargo, les membres du G7 imposent un plafonnement du prix du baril à 60 dollars pour les pays tiers. Avec quelles conséquences ? Personne ne sait.
par Martine Orange
Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019. L’élue dénonce un  « règlement de comptes » d’anciens du RN.
par Marine Turchi
Journal
L’animateur de CNews Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs
Jugé pour corruption de mineurs sur deux jeunes de 15 ans et un autre de 16 ans, l’animateur de CNews a été condamné lundi à un an de prison avec sursis.  
par David Perrotin
Journal — Justice
Barbouzes du PSG : la police sur la piste d’une tentative de chantage à 100 millions d’euros
Le lobbyiste Tayeb Benabderrahmane, détenu à Doha en 2020 après avoir obtenu des documents confidentiels appartenant au patron du Paris Saint-Germain, aurait souhaité par la suite réclamer 100 millions d’euros à l’émirat du Qatar, propriétaire du club, selon un document confidentiel. Il dément formellement.
par Yann Philippin

La sélection du Club

Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère