Monsieur Macron était à Tahiti... il a fait un discours s'adressant aux Français récalcitrants à se faire vacciner.

Monsieur, maintenant, après avoir fait preuve de mépris à l'égard d'un nombre considérable de jeunes et de moins jeunes qui cherchent désespérément un travail pour avoir un salaire qui leur permette de vivre décemment (c'est facile, il suffit de traverser la rue), après s'être moqué pendant des mois et des mois de ceux qu'il avait lui-même invités pour décider de mesures à prendre en faveur du "climat", après avoir tant de choses encore voulu faire croire alors qu'il n'en était rien, Monsieur maintenant nous fait des cours de Morale!

Des cours de Morale, oui, parfaitement (comme il existait à une certaine époque dans les salles de classe de la République).

Tous ceux qui tardent à se faire vacciner sont des  irresponsables et, pire, des égoïstes, il l'a dit! 

De là-bas, à Tahiti (c'est drôle d'ailleurs c'est toujours quand il est très loin qu'il se sent obligé d'interpeller fermement ses concitoyens de France), il a délivré son message. Tous ceux qui contestent sa politique sanitaire et le tout nouveau passeport sanitaire sont d'indignes citoyens, voire des criminels!

Honte à vous qui savez que ce vaccin n'est pas une panacée (pour preuves, certains en sont morts, d'autres souffrent de thromboses, d'autres encore sont atteints du covid et emmenés d'urgence à l'hôpital, même après deux injections)!

Honte à vous qui voulez avoir encore le droit de dire ce que pensez être juste (vous serez censurés ou emprisonnés pour cause de troubles à l'ordre public)!

Honte à vous qui contestez les interventions sur les médias d' "experts" (choisis parmi des "scientifiques" ayant des intérêts personnels avec les laboratoires qui ont fabriqué les vaccins)!

Vous ne pensez qu'à vous, vous êtes des égoïstes!  

Ceci dit, la pédagogie à laquelle il croyait tellement n'a pas dû être bien pensée en amont, vu les résultats. Face à cet échec, il a été contraint de trouver une autre méthode : le cours de Morale est né! culpabiliser au maximum les vilains récalcitrants.

Le problème qui surgit, parallèlement à ce cours de morale, est que son insistance à vouloir que tout le monde soit vacciné (alors que ce vaccin n'a toujours pas eu d'autorisation de mise sur le marché) engendre de plus en plus de doutes sur ses intentions affirmées de nous protéger (sic). 

Une voix me dit que la raison première de son insistance est que les laboratoires puissent rentrer dans leurs frais. Une histoire d'argent, juste une histoire d'argent.

- - - - -

Ceci était une illustration de la transparence revendiquée par Emmanuel Macron et ses principaux Ministres et député-e-s.

Bye, bye, à demain (si vous le voulez bien :))

BG

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.