Les arbres sont bouffés par les verts

« L'agriculture biologique pourrait avoir des effets très néfastes sur le climat, en contribuant à une augmentation du CO2 dans l'atmosphère » nous raconte le site de fake news lefigaro.fr dans un article usant de raccourcis logiques.

Syllogisme
« L'agriculture biologique relâche plus de CO2 que les cultures traditionnelles. Les rendements moins élevés demandent davantage de surface pour permettre aux plantes de pousser » jusque là, tout va à peu près bien. Mais la conclusion « causant donc une déforestation plus importante » est franchement hilarante.

Une vision binaire
Il est bien connu que la planète est couverte de forêts et de cultures et c'est tout. Tout autre usage ou non-usage est une vue de l'esprit. la vue artistique ci-dessous vous en donne un aperçu. L'agriculture biologique présente un rendement plus faible que l'agriculture conventionnelle, qui, pour être compensé, doit donc s'étendre sur une plus grande surface. Ce qui ne peut se faire qu'en rasant des forêts. CQFD.

Le dessin que c'est la preuve scientifique du délit Le dessin que c'est la preuve scientifique du délit

La faute aux pâtures biologiques
De même, on commence par dire « la consommation de viande et de lait issu de l'agriculture biologique est sans doute la plus coûteuse d'un point de vue climatique » pour conclure avec « l'efficience animale en agriculture biologique n'est pas particulièrement différente de celle en conventionnel ».

Si « dans les milieux plus arides, par exemple, les ruminants se déplacent et se nourrissent de la flore naturellement présente [..] donc très peu de conséquences sur le CO2 émis », « les pâtures en zones tempérées et tropicales prennent le pas sur les zones forestières ».

CQNVPD ¹
Finalement la seule vérité de cet articulet est que « le vrai nœud du problème, c'est de substituer une partie de notre consommation animale qui n'a eu de cesse d'augmenter depuis les années 60, par des légumineuses, aussi riches en protéines ».

Donc en partant de « manger bio nuit au climat », on retombe sur « manger mieux et bio est bénéfique sur tout les plans » car « dans les cultures traditionnelles, l'utilisation de pesticides est très dangereuse pour la biodiversité, et sans doute aussi pour la santé ».

 

¹. CQNVPD : Ce Qu'on Ne Voulait Pas Démontrer


http://www.lefigaro.fr/sciences/2019/01/04/01008-20190104ARTFIG00088-manger-bio-est-il-dangereux-pour-la-planete.php http://www.lefigaro.fr/sciences/2019/01/04/01008-20190104ARTFIG00088-manger-bio-est-il-dangereux-pour-la-planete.php


Quelques exemples de déforestation due à l'agriculture biologique

Pologne: la dernière forêt primitive d'Europe menacée ?

Les forêts de Birmanie menacées par l'abattage

Le Brésil déforeste quatre millions d'hectares de forêt amazonienne pour l'exploitation minière © DarnaTelevision

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.