Naufrage du «Marine Le Pen» : la piste du sous-marin russe

C'est lors de la mise en œuvre du filet à maille svastique, dit chalut hitlérique, que le navire russe de la classe hackerskov l'a entraîné par le fond. Une cérémonie se tiendra dans la plus stricte intimité au siège de l'armateur «FN : Pêcheries de Saint-Cloud», connu pour sa promotion du thon blanc face à la concurrence collectiviste du thon rouge.

C'est un pan entier de la pêche traditionnelle qui s'éteint. Avec un souvenir ému des départs en campagne où l'équipage, toujours natif d'Assas [2], enthonnait le chant de leur vieux capitaine [1] : «Ali, à l'eau, à l'eau !».

Mais cela ne mettra pas fin aux investigations sur le mauvais usage de fonds européens depuis la dernière campagne de pêche.

 

 

 

[1] Vous vous souvenez sans doute de la marque «Captain Jean-Marie», ce personnage de vieux pirate borgne présent sur tout les emballages de l'entreprise familiale.

[2] Un village (gentilé: assassin) au patois gudural dont la devise est «Pas de loi». Une vieille étude scientifique a montré l'existence d'une malformation locale se traduisant par une raideur posturale des membres et due à un manque d'iode. C'est pour cela qu'ils ont été envoyés prendre l'air marin.

 

 

 

 

 

 

naufrage naufrage

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.