Le PSG, un exemple pour la France

« Ouais, je l’ai vu ! », s’est marré Mbappé après la rencontre. « C’est top ! Neymar qui tacle, ça parle à toute l’équipe. » Quand les premiers de cordée conscientisent la force de l'union, ils sont mieux acceptés par l'équipe et tout le monde y gagne.

Ce furent deux plongeons peu académiques, d’une inefficacité totale mais qui valaient par leur simple existence : mercredi 8 janvier, à la 19e minute du quart de finale de Coupe de la Ligue contre l’AS Saint-Etienne (victoire 6-1), le Parc des Princes a vu successivement Neymar et Angel Di Maria tacler. Cela n’a échappé à personne, surtout pas à Kylian Mbappé : « Ouais, je l’ai vu !, s’est marré l’attaquant français après la rencontre. C’est top ! Quand on parle de prise de conscience… Neymar qui tacle, ça parle à toute l’équipe. »
[..]
Ni Mauro Icardi, ni Neymar, ni Kylian Mbappé n’ont été habitués à contribuer au repli défensif. « Dans les équipes de jeunes, on a toujours fait les tâches défensives pour moi », avouait sans fard le jeune Français au quotidien sportif L’Equipe en juin 2018. « On disait aux autres joueurs : “Tu reviens pour Kylian”, “tu la donnes à Kylian”. »
[..]
Aligner ensemble ces quatre joueurs, enfin en forme au même moment, implique une prise de conscience collective et une révolution personnelle. Car, même en Ligue 1, ne défendre qu’à sept est devenu une hérésie.
https://www.lemonde.fr/sport/article/2020/01/11/au-psg-maintenant-meme-les-4-fantastiques-defendent_6025505_3242.html

 


QUAND LES PREMIERS DE CORDÉE CONSCIENTISENT LA FORCE DE L'UNION © Le Parisien


CONSCIENTISER © Mécène Ascétique

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.