Travail, impôt et jaillissement

Un Grand Débat National pour explorer nos désirs, la philosophie de l'exercice selon que vous êtes “confortable”, “acrobatique” ou “sportif”.

Le jet d'eau, haut de 140 mètres, est l'emblème de la ville de Genève, en Suisse. © www.ludovic-angioloni.ch (2015) Le jet d'eau, haut de 140 mètres, est l'emblème de la ville de Genève, en Suisse. © www.ludovic-angioloni.ch (2015)

Le travail érigé en totem, un concept protéiforme, toujours plus dur quand c'est le nôtre, est-il un accomplissement pour l'esprit ou pour les bourses ? L'exclusion du travail est-elle la marque d'une incapacité de jouissance ?

L'impôt, préservateur des finances publiques, est-il un frein à la jouissance des fruits de l'effort ? Le code fiscal est-il un sūtra métonymique, « les fils qui servent à coudre les pages ensemble » ?

Le ruissellement découle-t-il du jaillissement ?

 

« Chez nous, un grand nombre de citoyens paie un impôt sur le revenu, parfois lourd, qui réduit les inégalités. (…) L’impôt est au cœur de notre solidarité nationale. C’est lui qui finance nos services publics. Mais l’impôt, lorsqu’il est trop élevé, prive notre économie de ressources [et] les travailleurs du fruit de leurs efforts. »
extraits de la Lettre aux Français du 13 janvier 2019

 


Head Machine - Orgasm [Full Album] © Mary Waves


 

capture-du-2019-01-14-14-53-00

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.