Quand le religieux montre le “trésor”, le “pigeon” regarde la cathédrale

Cacophonie dans le petit monde des fondations patrimoniales. La Fondation du patrimoine veut réassigner les dons quand la Fondation Notre-Dame veut les concentrer sur les objets du culte.

Polémique autour du financement de la restauration de Notre-Dame de Paris

Un sujet patrimonial

Après les débats parlementaires sur l’usage des éventuels surplus de dons, c'est la Fondation du patrimoine, l’un des quatre organismes collecteurs habilités, qui a décidé d’interrompre sa contribution à cette souscription publique pour en ouvrir une nouvelle au bénéfice des cas urgents parmi 2 800 sites menacés en France.

L’opération « Plus jamais ça ! » – référence aux mouvements pacifistes au lendemain de la Grande Guerre – veut profiter de l’élan pour rappeler que le patrimoine est globalement mal entretenu et fragile. Son président évoque « tous les petits Notre-Dame qui existent dans les 36 000 communes de France ».

Contre un but religieux

La Fondation Notre-Dame a encaissé 13,5 millions d’euros auxquels il faut ajouter les mégalo-dons des Pinault et Arnault.

En plus de la sécurisation du bâtiment, les dirigeants de la Fondation Notre-Dame envisagent déjà le financement de « travaux qui correspondent à l’activité même de la cathédrale », comme ceux que nécessiteront par exemple le mobilier liturgique, le reliquaire qui protège la couronne d’épines ou la rénovation de l’autel principal, fendu.

Il faut le voir pour le croire

Trou noir avalant l'argent des dons Trou noir avalant l'argent des dons
La Sainte Couronne ou couronne du Christ est, selon la tradition chrétienne, la couronne d'épines posée sur la tête du Christ avant sa crucifixion. Cet instrument de la Passion, mentionné dans les Évangiles canoniques attribués à Marc, Matthieu et l'Évangile attribué à Jean, est évoqué par les premiers Pères de l'Église comme Clément d'Alexandrie ou Origène. Faisant partie des reliques attribuées à Jésus, elle devient un symbole chrétien.
Plusieurs sanctuaires revendiquent posséder cette relique. L'archevêché de Paris prétend la posséder au sein du trésor de la Sainte-Chapelle mais il est fait mention de la Sainte Couronne ou un de ses fragments au Palais électoral de Munich, en la basilique San Domenico de Bologne, en la cathédrale de Pise ou de Trêves, sans qu'il soit possible de déterminer s'il s'agit d'une relique de première classe (don d'une Sainte Épine qui a été enchâssée dans un reliquaire en forme de couronne d'épines) ou de contact (transfert de la sacralité de la Sainte Épine en la mettant en contact avec un morceau de bois devenant lui-même une relique).
Le trésor contient aussi un fragment de la vraie croix, la lance et l'éponge de la passion, des reliques de la vierge et le Mandylion, image supposée du Christ.

Voir aussi cette page très complète Vénération de la Sainte Couronne d'épines | Notre-Dame de Paris

 


https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/05/15/notre-dame-la-fondation-du-patrimoine-sous-le-feu-des-critiques_5462300_3246.html https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/05/15/notre-dame-la-fondation-du-patrimoine-sous-le-feu-des-critiques_5462300_3246.html


 

La vie de Brian THE SHOES © Watson

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.