L'est bien fini le temps des cerises

Enfin, pas pour tout le monde puisque par exemple, AXA et Cofidis fournissent des publi-reportages aux journaux de la finance sur comment payer votre future université.

Le Figaro étale le coût des études supérieures sur plusieurs générations

« Plus on épargne tôt, plus ces dépenses sont indolores, explique Vincent Poursan¹, agent général chez Axa. Cela permet de placer une épargne régulière sur des fonds plus ou moins risqués en fonction de l'âge de l'enfant. Plus il est jeune, plus l'horizon de placement est long. Dans ce cas, on peut privilégier des fonds dynamiques. » Pour obtenir un capital de 30.000 €, il faut, par exemple, épargner 100 euros par mois pendant 15 ans en acceptant de placer une partie de cette somme sur des fonds ...

¹. les témoins ont été anonymisés.

Alors que Boursier.con vous stresse avec des chiffres astro-zombiques

Alors que les lycéens en classe de terminale commenceront à recevoir dès demain les réponses à leurs vœux d'orientation sur Parcoursup et que certains sauront où ils étudieront l'an prochain, Cofidis publie les résultats de l'enquête inédite "Études supérieures : budget, financement et bons plans", réalisée en collaboration avec l'institut CSA Research.

A travers cette enquête, Cofidis poursuit l'écoute des Français sur leurs modes de consommation et leur budget...

Parmi les principaux résultats, le budget global consacré aux études supérieures est de 7.118 euros en moyenne par an et par enfant. Ce budget varie significativement selon le type d'études...

 

http://www.lefigaro.fr/argent/2018/05/22/05010-20180522ARTFIG00142-comment-financer-les-etudes-de-ses-enfants-et-petits-enfants.php http://www.lefigaro.fr/argent/2018/05/22/05010-20180522ARTFIG00142-comment-financer-les-etudes-de-ses-enfants-et-petits-enfants.php

https://www.boursier.com/actualites/economie/etudes-superieures-quel-budget-pour-quel-financement-38821.html https://www.boursier.com/actualites/economie/etudes-superieures-quel-budget-pour-quel-financement-38821.html

 

Le Temps des cerises est une chanson dont les paroles furent écrites en 1866 par Jean Baptiste Clément et la musique composée par Antoine Renard en 1868.
Bien que lui étant antérieure, cette chanson est fortement associée à la Commune de Paris de 1871, l'auteur étant lui-même un communard ayant combattu pendant la Semaine sanglante.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.