Oui à la vidéoprotection dans les abattoirs

Il est important d'installer des caméras dans les abattoirs pour protéger les employés du harcèlement animal. Les animaux sont diaboliques et n'hésitent pas à adopter des comportements hérités des heures les plus sordides du renseignement. De notre reporter G. Ali Nacé, qui a pris tous les risques pour rapporter ces informations.

« Je ne pense pas que la vidéosurveillance va résoudre le problème de la maltraitance dans les abattoirs. »

Le lobby animalier, soutenu par la députée de La République en Marche (LREM) Sandrine Le Feur a alerté aujourd'hui sur les "dérives" que pourrait entraîner la vidéosurveillance dans les abattoirs, au lendemain d'un appel en ce sens de Brigitte Bardot et Rémi Gaillard. L'élue du Finistère a décliné la proposition du couple, qui a fait part d'une "révolte terrible contre la façon dont on tue les animaux dans les abattoirs", dans une vidéo diffusée hier sur les réseaux sociaux.

* * * * * * * * * *   * * * * * * * * * *

Nous avons volontairement déporté le film enregistré par la caméra cachée de G. Ali, il vous faudra suivre le lien  caméra_cachée_abattoir_non_censuré pour le visionner. 

* * * * * * * * * *   * * * * * * * * * *

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/05/22/97001-20180522FILWWW00127-videosurveillance-dans-les-abattoirs-le-feur-lrem-craint-des-derives.php http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/05/22/97001-20180522FILWWW00127-videosurveillance-dans-les-abattoirs-le-feur-lrem-craint-des-derives.php

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.