Les dauphins ne font plus le gros dos

Décidément, ceux qui ne sont rien aiment à foutre le børdεl dans la vraie vie vraiment importante des vrais gens. Le Ministère de la Répression des Libertés Publiques annonce la création d'une unité maritime de CRS chargée de défendre la destruction des mers en gazant et frappant les empêcheurs de tourner en rond sur l'eau en brûlant bruyamment du pétrole.

Une opération de l'OMU (Organisation des Mers Unies)

C'est à l'appel de l'intersyndicale des mers que la Force Delphinienne d'Intervention (FDI) a décidé de perturber et faire échouer l'opération de pollution organisée dans le golfe d'Ajaccio par le Jet Club impérialiste et intitulée “championnat de France d'endurance de jet ski”.

Présente dès le début des hostilités, la FDI a réussi par ses opérations de harcèlement à faire reculer l'ennemi et l'obliger à abandonner le terrain, tout ça dans la joie et la bonne humeur.

Des menaces à prendre au sérieux

Mais, leur porte-parole a néanmoins explicitement menacé tout futur contre­venant d'en «faire du gratin» car «quand on a le sourire du Joker, c'est pas seulement pour faire risette aux enfants». Ce ne sont pas des paroles en l'air, ou plutôt en l'eau, il faut savoir que le monde animal possède des armes de répulsion massive dépassant toute imagination comme vous pourrez le constater dans la vidéo ci-dessous.

Un membre de la Force Squale gazant les CRS-M de monsieur Castano © BEST OF CULTES

 


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/des-dauphins-perturbent-la-finale-du-championnat-de-france-de-jet-ski-20190922 http://www.lefigaro.fr/flash-actu/des-dauphins-perturbent-la-finale-du-championnat-de-france-de-jet-ski-20190922

La présence d'un banc de dauphins dans le golfe d'Ajaccio, en Corse,
a provoqué samedi 21 septembre l'interruption du championnat de France d'endurance de jet ski.


ATTENTION, ces images pourraient choquer les blondasses enduites de crème solaire...

L'attaque du dauphin © National Geographic Wild France

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.