Quand le patron est incompétent

La direction de Bosch propose enfin d'investir et chercher des pistes de diversification pour le site de Onet-le-Château. Mais ce sont les salariés qui vont payer par un accord de compétitivité à signer d'ici avril qui va permettre de faire passer de nombreuses régressions sociales en même temps sans doute qu'un jeu de chaises musicales pour dégraisser.

Le rôle des salariés est de produire vite et bien.

Le rôle du patron est de surveiller le marché, en anticiper les changements, faire les investissements nécessaires avant la fin du carnet de commandes.

Ce patron-là est à virer.

bosch-rodez

 

——————————
Avez-vous lu ? Pas de beurre dans les épinards

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.