Il n'y a pas de sot métier...

... que de stupides sottes proférant d'imbéciles idioties.

I have a dream

« Combien de gens aujourd'hui ne font pas le job de leur rêve ? Moi, par exemple, mon premier travail n'était pas celui que j'avais choisi ! »

Après son baccalauréat, Muriel Pénicaud étudie à l'université Paris-Nanterre, dont elle est diplômée d'une licence en histoire en 1975, puis d'une maîtrise en sciences de l'éducation en 1976. Elle entre ensuite dans la vie professionnelle, à 21 ans, après avoir passé avec succès le concours d'accès à l'emploi d'administratrice territoriale.
Muriel Pénicaud sur Wikipédia

En France, les administrateurs territoriaux forment le principal cadre d'emplois des cadres supérieurs et dirigeants de la fonction publique territoriale. Ce cadre d'emplois administratif de catégorie A+ permet d'occuper des fonctions de direction stratégique des collectivités territoriales et de leurs établissements.
Fonction publique française sur Wikipédia

Nous compatissons...


Le métier de plongeur est très proche de l'horticulteur puisqu'il lui arrive d'éplucher les légumes. Ce n'est donc pas un déclassement. Voyez plutôt :

Le plongeur est un employé des services de restaurant ou collectivité dont la fonction est de laver la vaisselle et autres ustensiles afin d’aider le personnel à maintenir la cuisine propre. D'autres tâches pouvant également lui être confiées.

Tâches accomplies
→ laver la vaisselle et les ustensiles (accessoires) à la main ou à l’aide d’un lave-vaisselle professionnel.

→ récurer les marmites et les casseroles
→ vider les poubelles et transporter les ordures dans les conteneurs
→ (le cas échéant) aider à la cuisine (ex. : éplucher les légumes)

→ (le cas échéant) aider en salle (ex. : préparer la salle)
→ remplir et actionner le lave-vaisselle, respecter le dosage prescrit en détergents (lavage, rinçage, anticalcaire) ou procéder au lavage à la main à l’évier

Description
Trie la vaisselle avant de la placer dans le lave-vaisselle ou le bac de plonge manuelle. La batterie est traitée manuellement souvent après trempage. Pour la plonge manuelle, le plongeur nettoie avec des produits adaptés et de l'eau chaude. Il rince puis essuie lorsque cela est nécessaire. Il a la possibilité d'utiliser une sécheuse pour les grandes quantités. Après le lavage et le séchage, les couverts sont triés, la vaisselle est empilée puis rangée.

Conditions de travail
Il travaille principalement à l’office. L’activité peut s’effectuer en équipe. Elle implique une station debout prolongée, la manipulation de denrées alimentaires ou de déchets ménagers et l’exposition éventuelle au froid ou à la chaleur. Les horaires varient en fonction des jours de la semaine (avec ou sans interruption), s’appliquent également aux dimanches et jours fériés et se caractérisent par l’alternance de périodes d’activité intense et de périodes plus calmes. Certaines régions privilégient les contrats saisonniers. La rémunération comporte souvent des avantages en nature (repas, logement…). Cet emploi requiert l’application de mesures relatives à l’hygiène et à la sécurité, notamment en ce qui concerne l’emploi des détergents et le traitement des déchets. Le plongeur est également exposé à des variations de température importantes

Formation
Aucune formation ni expérience préalables ne sont exigées pour accéder à cet emploi. La formation est assurée sur place par l’employeur.

Aptitudes
→ Bonne forme physique
→ Rapidité d’exécution
→ Tolérance au stress
→ Connaître le fonctionnement et l'entretien du lave-vaisselle

→ Connaître le tri sélectif des déchets
→ Entretenir l'argenterie
→ Faire la vaisselle à l'évier
→ Laver les verres à la main


 

sottise \sɔ.tiz\ féminin, étymologie (XIIIe siècle) et 1578 (Ronsard) Dérivé de sot avec le suffixe -ise.

  1. Défaut d’esprit et de jugement.
  2. Action, propos ou pensée qui manifeste un manque d’esprit ou de jugement.(Souvent au pluriel)
    Sganarelle -- Seigneur Commandeur... je ris de ma sottise, mais c’est mon maître qui me la fait faire. — (Molière,Dom Juan ou le festin de pierre,1663)

 


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/09/26/97002-20180926FILWWW00059-il-n-y-a-pas-de-sot-metier-rappelle-penicaud.php http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/09/26/97002-20180926FILWWW00059-il-n-y-a-pas-de-sot-metier-rappelle-penicaud.php


 Quel beau parcours sans faute !

Sottise de la Gazonnerie - Barbizon 130 © Gilles VERON

Serait-ce l'origine de bête à manger du foin ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.