barbara romagnan
Abonné·e de Mediapart

142 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 nov. 2021

La faute d'Arnaud Montebourg

Dans ce texte, je reviens sur la proposition d'Arnaud Montebourg de bloquer les avoirs d'argent privé en direction de certains pays, mesure discriminatoire et contradictoire avec ses engagements antérieurs sur la VIème République.

barbara romagnan
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Arnaud Montebourg a proposé de bloquer les transferts d’argent privé passant notamment par Western Union vers les pays qui ne rapatrient pas leurs ressortissants visés par une mesure d’expulsion du territoire français. Il a ensuite fait une sorte de mea culpa sans clairement remettre en cause cette proposition.

D’abord, on ne voit pas quel rapport il fait entre ceux qui envoient de l’argent - qu’ils ont gagné rappelons-le - à leur famille dans un autre pays et les personnes devant éventuellement être expulsées de France. De plus, pourquoi les personnes attendant le secours de leurs enfants devraient-ils être jugés responsables de la politique de leurs Etats .

Ensuite, cette mesure est discriminatoire car les personnes dont les parents, grands-parents vivent en France, en Allemagne ou en Russie pourraient envoyer de l’argent à leur famille mais pas ceux dont les parents vivent en Afrique ? C’est une atteinte à la liberté qu’ils ont de pouvoir disposer de leurs revenus. C’est également une atteinte au devoir - ne serait-ce que moral - de chacun de porter secours à ses ascendants et au droit à la vie privée et familiale.

Enfin, sa proposition est impossible à mettre en œuvre. Elle est contraire aux droits et aux conventions internationales. Elle demanderait également de faire une liste de pays vers lesquels interdits pour ces transferts …

Arnaud Montebourg n’est pas un idiot, il connait parfaitement le droit, il est avocat, il a été ministre, il a travaillé pour sa campagne présidentielle et a préparé cette proposition. Il sait que sa proposition est injuste, attentatoire aux libertés, discriminatoire et impossible à mettre en œuvre. Alors pourquoi l’a-t-il faite ? Parce qu’il veut être président et croit qu’il obtiendra des voix ainsi ? Au point se s’autoriser à mentir aux gens et entretenir des idées inégalitaires et dangereuses, voire xénophobes, pour nos concitoyens ayant de la famille, des origines à l’étranger ? Au point de faire  des amalgames entre ses concitoyens et des personnes devant être expulsées, voire des délinquants ?

Faire le pari que ses propos lui rapporteront des voix est un pari triste, condescendant et extrêmement décevant de sa part. Cette dérive est d’autant plus sidérante alors qu’approche, en décembre, le vingtième anniversaire de la Convention pour la Sixième République dont il est l’un des principaux fondateurs. Que n’est-il resté sur ce sillon d’une refondation démocratique de la République ? D’une République de l’égalité, fidèle à l’article premier de la Déclaration des droits de l’homme : l’égalité des droits sans distinction d’origine. L’inverse exact de ce qu’il a proposé avec cette mesure discriminatoire.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal — Justice
Au procès d’Éric Zemmour, la politique de la chaise vide 
Jugé jeudi pour avoir dit que Philippe Pétain avait « sauvé les Juifs français », Éric Zemmour n’est pas venu à son procès en appel. Faute d’avoir obtenu un renvoi après la présidentielle, son avocat a quitté la salle. Le parquet a requis 10 000 euros d’amende contre le candidat d’extrême droite.
par Camille Polloni
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona

La sélection du Club

Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber