barbara romagnan

Députée PS du Doubs

Besançon - France

Son blog
101 abonnés Le blog Mediapart de Barbara Romagnan
Voir tous
  • Non à une République qui marche «au pas»!

    Par
    En République, c’est le Parlement qui contrôle le Gouvernement, et non l'inverse. En République, c’est aux citoyens qu’il appartient de décider si les représentants sont dignes de confiance. En République, un député élu par des citoyens libres doit être une voix libre – et non pas la voix du Président. En somme, une République qui « marche », ce n’est pas une République qui marche « au pas ».
  • Le renouvellement de la démocratie : une pratique régulière, pas un slogan

    Par
    Au lendemain de l’élection présidentielle qui a vu la gauche absente du second tour, beaucoup de ceux qui affirment vouloir travailler à son unité laissent aussi entendre que cette unité se construira autour d’eux ou à partir d’eux seuls. Or, pour que des appels à l’union soient suivis d’effet, encore faut-il que nos méthodes et nos pratiques reflètent nos projets...
  • Soutien à Dominique Henry

    Par
    Militante de la Confédération paysanne, ancienne institutrice et agricultrice du Haut-Doubs aujourd’hui à la retraite, Dominique Henry a participé en 2014 au «démontage» de la salle de traite de la «ferme des 1 000 vaches» dans la Somme. Une action militante et un refus de prélèvement ADN qui lui ont valu une garde-à-vue de plus de 2 jours et une condamnation en première instance...
  • Evaluer une politique est aussi une question... politique

    Par
    Au-delà de l’injure, peu favorable au débat, le dernier livre de Pierre Cahuc et d’André Zylberberg, Le négationnisme économique, a déjà suscité de nombreuses réactions, essentiellement de leurs collègues économistes. Députée, rapporteure de la commission d'enquête parlementaire sur les 35 heures, dont les auteurs ont mis en cause le sérieux, je souhaitais également apporter ma contribution.
  • Réforme du droit d’asile

    Par
    La réforme du droit d'asile, votée en juillet 2015, est entrée en vigueur il y a six mois. Elle transpose dans le droit français les directives dites « accueil » et « procédures » de l'Union européenne. Cela était d'autant plus nécessaire que le nombre de migrants augmentant, le système déjà inadapté risquait d'exploser.
Voir tous
  • Édition Socialisme hors-les-murs

    Parti socialiste: Et si on commençait par le mandat unique !

    Par
    La proposition formulée par Martine Aubry d'interdire le cumul des mandats au sein du Parti socialiste ne devrait s'appliquer qu'après les élections régionales, si jamais les militants y consentent. «N'y a-t-il pas le risque une nouvelle fois d'annoncer des propositions novatrices et de toujours de différer leur mise en œuvre?», s'inquiète Barbara Romagnan, conseillère générale PS du Doubs et docteure en sciences politiques.