barbara romagnan
Abonné·e de Mediapart

144 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 avr. 2020

En souvenir de ma mère, je dépose plainte

Alors que de plus en plus de gens sont touchés par la mort, je pense à ma mère, décédée, à 69 ans, il y a moins de deux ans. Elle faisait plein de lettres, à ceux qu’elle aime, à ceux qui ont besoin de réconfort et aussi à ceux qui doivent rendre des comptes. C’est pourquoi j’ai décidé de porter plainte contre X.

barbara romagnan
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Alors que de plus en plus de gens sont touchés par la mort, je pense à ma mère, décédée, à 69 ans, il y a moins de deux ans. C’était dur, surtout parce que ça l’était pour elle. Elle a beaucoup souffert physiquement jusqu’à son arrivée en soins palliatifs ; elle a évidemment souffert psychiquement aussi. Mais beaucoup de choses merveilleuses ont accompagné son départ : être là pour elle et juste pour elle, elle qui a tant été présente pour les autres ; de grands éclats de rire accompagnés d’un verre de vin à l’annonce de la mise en examen de Nicolas Sarkozy ; de la complicité en mangeant des gâteaux « interdits ». 

Elle a pu attendre que ses trois enfants – jusque là nous nous relayions –, ses deux petites filles et sa sœur soient ensemble autour d’elle pour partir. Tous ses amis les plus chers étaient présents pour son enterrement un jour où il faisait un temps splendide. C’est le sourire du chauffeur du bus de l’école – inchangé après trente-quatre ans, sauf qu’il ne me faisait plus peur – qui nous a accueillis en ouvrant la porte de l’église et la dame de la cantine de l’école de notre enfance – aujourd’hui responsable de la paroisse – qui a organisé la cérémonie. Ce sont ses deux amis prêtres qui ont fait une belle cérémonie à son image, simple et joyeuse, dans l’église du village de mon enfance (où mes frères et moi étions les seuls à ne pas aller au catéchisme).

Paradoxalement, je me dis que j’ai eu de la chance de la perdre dans ce moment – même si j’aurais préféré la « garder » – parce qu’aujourd’hui, ce n’est pas un bon moment pour mourir. Quelque soit l’engagement des soignants et personnels des hôpitaux, des Ehpad, aujourd’hui ce n’est pratiquement pas possible d’accompagner celles et ceux qui nous quittent. A la perte s’ajoute l’impossibilité de dire un dernier au revoir.

Je ne conteste pas ces mesures barrières pour protéger les vivants, les soignants. Néanmoins, j’ai vraiment besoin de comprendre, comme bien d’autres que moi davantage touchés, pourquoi on en est arrivés là ? Que toute cette peine, à défaut de trouver du sens, trouve une explication. C’est peu de dire que l’intervention du président de la République du lundi 13 avril ne m’a pas permis d’avancer.

Je n’ai aucune envie d’être « rassurée », je veux comprendre. Je n’ai aucune confiance dans un chef de l’Etat qui se comporte comme le serpent Kâââ du Livre de la jungle cherchant à hypnotiser Mowgli. Alors, je repense à ma mère qui faisait plein de lettres, à ceux qu’elle aime, à ceux qui ont besoin de réconfort et aussi à ceux qui doivent rendre des comptes. C’est pourquoi j’ai décidé de porter plainte contre X devant le procureur de la République pour augmenter les chances qu’une enquête soit ouverte. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — Politique
Personnel et notes de frais : les dossiers de la députée macroniste Claire Pitollat
Dix-neuf collaborateurs en cinq ans, des accusations de harcèlement et des dépenses personnelles facturées à l’Assemblée : le mandat de la députée du sud de Marseille, candidate à sa réélection, n’a pas été sans accrocs. Notre partenaire Marsactu a mené l’enquête.
par Jean-Marie Leforestier et Violette Artaud (Marsactu)
Journal
En France, le difficile chemin de l’afroféminisme
Dans les années 2010, le mouvement afroféministe, destiné aux femmes noires, a connu en France un certain engouement. Il a même réussi à imposer certaines notions dans les débats militants, mais il peine à se constituer comme un courant à part entière.
par Christelle Murhula
Journal
Orange : la journée des coups fourrés
Redoutant une assemblée générale plus problématique que prévu, la direction du groupe a fait pression sur l’actionnariat salarié pour qu’il revienne sur son refus de changement de statuts, afin de faire front commun pour imposer la présidence de Jacques Aschenbroich. Au mépris de toutes les règles de gouvernance et avec l’appui, comme chez Engie, de la CFDT.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse