barbara romagnan
Abonné·e de Mediapart

144 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 avr. 2021

barbara romagnan
Abonné·e de Mediapart

Écrire pour se reconnaître

Ecrire, ce n’est pas comme une parole dite en classe et qui pourrait s’envoler, ça reste, on a pris le temps d’y penser.

barbara romagnan
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un jour le pédagogue Philippe Meirieu m’a raconté une histoire qui m’a touchée. Alors qu’il attendait un train sur le quai d’une gare, un agent SNCF l’a interpellé et lui a demandé s’il se souvenait de lui. Il l’avait eu comme enseignant vingt ans auparavant et, en effet, Philippe Meirieu se souvenait de cet élève très remuant du propre aveu de l’intéressé.

Lors de cette rencontre inattendue, l’ancien élève a rappelé à son ancien enseignant une lettre que ce dernier lui avait adressée. Le professeur Meirieu y expliquait ce qui l’avait mis en colère et pourquoi c’était surtout pour l’élève que son attitude était dommageable. Mais, surtout, le fait que son enseignant ait pris la peine et le temps de lui écrire l’avait tant marqué qu’il gardait toujours sur lui, dans son portefeuille, la lettre, ce geste de considération.

Philippe Meirieu avait écrit à un grand adolescent ou à un jeune adulte. Je crois que c’était une pratique régulière chez lui. Mes élèves à moi sont des collégiens, beaucoup plus jeunes. Du coup, j’ai hésité à m’adresser à eux de cette façon. Mais l’occasion s’est présentée quand une élève de classe de quatrième a été très désagréable en classe. Deux jours après, elle m’a fait une belle lettre d’excuses. Cette lettre avait peut-être été encouragée par ses parents ou la  CPE, mais elle m’a semblé sincère, et elle était là. Je lui ai donc répondu. 

Depuis, j’ai utilisé cet outil à diverses occasions : expliquer à un ou une élève combien il me semblait qu’il ou elle se gâchait par son comportement en classe alors qu’il ou elle avait les ressources pour réussir des choses qui lui tenaient à cœur et pourraient être utile à d’autres. Il m’est aussi arrivé de dire ainsi au revoir à un élève triste de devoir quitter le collège du jour au lendemain en raison d’un changement de situation familiale. Ou de féliciter une élève que j’aime beaucoup, fine et intéressante, qui veut devenir avocate, mais qui se manifeste souvent de façon désagréable pour tout le monde. Elle semble pleine de colère et assez déterminée à rendre la vie dure à son entourage, sans doute une façon de rendre la monnaie d’une pièce qu’elle aurait reçue. Je ne peux pas grand chose, mais je veux quand même lui dire que ça m’intéresse.

Ce sont souvent des lettres sans réponse, mais je continue. Au-delà de ce que je leur dis, écrire est ma façon de leur dire combien ils et elles sont importants, pour moi bien sûr, mais surtout combien ils sont importants tout simplement. Je crois qu’ils le comprennent car on n’écrit pas beaucoup aujourd’hui. Ecrire, ce n’est pas comme une parole dite en classe et qui pourrait s’envoler, ça reste, on a pris le temps d’y penser. Peut-être cela donnera-t-il à certains le goût d’écrire eux-mêmes, comme ma mère, institutrice du mouvement Freinet, a su le faire avec moi.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost