Honte à France 24

La suprématie blanche à l’œuvre. Des journaleux bien maladroits.

Je voudrais faire un bref commentaire sur l’émission télé de France 24/RFI du 11 mai, au cours de laquelle le président malgache Andry Rajoelina a fait une présentation magistrale. Chapeau Monsieur le Président.

D’emblée le Président précise bien que nous sommes en guerre et en effet c’est à boulets rouges que le présentateur principal, Marc Perelman, va tirer sur son ‘invité’, avec la complicité de son collègue journaleux Christophe Boisbouvier.

Je dis bien journaleux, car c’est ainsi qu’une africaine sur la chaîne Africa Actu, a très justement qualifié ces deux individus. Le Président malgache a été d’une courtoisie et d’une intelligence supérieures.

Il est extraordinaire de constater comment une petite vidéo de quelque 16 minutes révèle dans toute leur horreur le racisme, l’arrogance et la duplicité de ces journaleux. L’arrogance notamment a été visible pendant toute la durée de l’interview. Pour le racisme, pas besoin d’insister, le Président malgache a fait lui-même le travail, en leur posant gentiment la question de savoir si une solution provenant d’un pays ‘occidental’ aurait fait l’objet du même acharnement et en leur expliquant avec douceur que le problème du COVID-ORGANICS c’est qu’il vient d’Afrique. J’ai un moment craint pour la santé de Marc Boisbouvier, parce qu’il avait l’air d’être au bord de l’apoplexie. La palme de l’arrogance revient quand même à Marc Perelman, car il s’est fait moucher-encore une fois gentiment- par M. Rajoelina, à qui il demandait carrément de révéler à l’antenne la formule du COVID-ORGANICS. La formule de Jacques Chirac « plus la ficelle est grosse, plus ça passe » n’a pas marché, vu que la question en elle-même présentait en hologramme, derrière nos deux journaleux, toute la famille de Big Pharma et autre OMS (espèce Rapacius corruptus).

Mais quand est-ce que les individus de ce genre, sans se regarder dans un miroir, finiront de prendre pour des imbéciles tous ceux dont le taux de mélanine ne leur plaît pas? Sont-ils vraiment passés par des écoles de journalisme ? Le pire c’est que ces deux messieurs ne sont peut-être même pas conscients de ce qu’ils représentent !

Ils me font penser à Claude Guéant, le nègre écrivaillon de Sarkozy, qui gérait la chronologie de l’histoire, en estimant que l’homme africain n’était pas entré dans l’histoire !

Rassurez-vous tous, non seulement l’homme africain est entré dans l’histoire, et bien avant vous, mais il y rentre maintenant, au sens de entrer à nouveau, après que vous l’avez tenu à l’écart, la tête sous l’eau, pendant plus de trois siècles. À moins que vous n’adhériez aux thèses de Fukuyama et que l’histoire, pour vous, n’ait pris fin en 1989.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.