L'Affaire Avia

Les tropiques en Europe. La banane pousse en France. La banane reconnaissante.

Ce que l’on peut déjà appeler l’Affaire Avia appelle quelques commentaires.

J’ai un respect presque religieux pour la banane, mais il faut bien reconnaître que le régime français est bien devenu une République bananière. Le parti LAREM est de toute façon une caricature de parti politique. Ce qui arrange bien le Président du régime, puisqu’avec tous ces poussins tout frais qu’il est allé chercher, suite à des appels à candidatures, il peut ainsi les contrôler très facilement. Imaginez combien d’entre eux ont ainsi trouvé un emploi bien payé, avec en plus l’illusion du pouvoir et le sentiment de dominance, toutes couleurs confondues! Faire partie de la classe dirigeante!

Il est intéressant de constater qu’il y a sans aucun doute du bon monde parmi les députés de LAREM. D’ailleurs plusieurs, tout à leur honneur, ont commencé à déserter le Titanic macronien. Mais encore plus remarquable de constater que sur quelque trois cents députés environ, il n’y en a pas de suffisamment courageux pour demander, voire exiger le départ de cette dame Laetitia. Ce manque de courage est une honte collective pour le parti LAREM. Il témoigne en outre d’un mépris profond envers les électeurs de la circonscription de Madame Avia. On ne peut pas changer ce que l’on tolère. L’inaction et l’immobilisme ne servent qu’à justifier le statu quo. Après Benalla, Sibeth, la calamiteuse gestion de Covid‑19 et autres scandales du régime macronien, hélas, le régime bananier s’installe. Macron se reconvertit déjà dans l’agriculture (industrielle bien sûr). C’est ça la vie. À force de fréquenter les républiques bananières qu’elle a installées, en Afrique notamment, la France a maintenant importé ce magnifique fruit dont les Français ne peuvent se passer. Il ne lui manquera que le chlordécone. Alors vive la République bananière. Vive la banane!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.