Béatrice Turpin
réalisatrice engagée, reporter vidéo indépendante et poète de la vie anti-conformiste
Abonné·e de Mediapart

94 Billets

2 Éditions

Billet de blog 3 août 2022

La grosse entourloupe de l'AAH

Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.

Béatrice Turpin
réalisatrice engagée, reporter vidéo indépendante et poète de la vie anti-conformiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Vous croyez que l'AAH (Aide aux adultes handicapés) constitue une exception dans le bilan du macronisme ? Vous vous félicitez (à raison) de la déconjugalisation de l'AAH en pensant qu'on a là un vrai progrès ? Vous croyez que ce régime pour les handicapés physiques et psychologiques est le seul à avoir bénéficié d'augmentations réelles ? Vous n'avez pas entièrement tort. Mais alors que les médias nous ressassent ces avancés à longueur de journée, alors que les gens de droite utilisent l'AAH comme preuve de l'humanité du Marcon, une des plus grosses entourloupes de LREM passe sous le radar des journalistes, des partis de gauche et des militants. Certes l'AAH a augmenté pour ceux déjà dans le système, mais avec la suppression du complément de ressource de 180 euros par mois pour les nouveaux arrivants, on est très loin d'une réelle avancée sociale !

Voici comment ça s'est mis en place :

En 2018 l'AAH augmente de 48 euros. En 2019 une nouvelle augmentation de 40 euros fait le bonheur de ceux déjà dans le système. Mais en même temps, ce fameux "en même temps", en 2019 on annonce aussi la suppression du complément de ressources de 180 euros par mois pour les personnes nouvellement admises dans le système. Ceux qui reçoivent déjà l'AAH gardent le complément de ressources jusqu'en 2029. Et le tour est joué. Alors que tout le monde pleure les 5 euros de perte éventuelle de l'APL, personne, mais alors personne, ne parle de la perte de 180 euros par mois de l'AAH. Personne ne descend dans la rue puisque cela ne concerne pas les bénéficiaires actuels à l'époque. Seulement voilà le résultat concret : mon voisin touche 180 euros par mois de plus que moi pour le même niveau d'handicap parce que j'ai été admise dans le système après 2019.

Et tout le monde à l'air d'avoir avalé ce tour de prestidigitation sans moufter. On va parler déconjugalisation, déconjugalisation, la droite et la gauche se sont au moins entendu sur le sort des handicapés. Et l'entourloupe passe sans bruit. Alors il est plus que temps de faire du bruit, beaucoup de bruit, et d'exiger que les journalistes et les politiciens de gauche adressent la vérité de ce minima social. La "réforme" de l'AAH n'est pas une avancée pour toustes. Loin, très loin de là.

Retour du complément de ressource de 180 euros : ce n'est qu'à cette condition qu'on pourra parler d'un succès et d'une avancée ! Les bénéficiaires en situation conjugale ont certes de quoi être contents. Mais pour les célibataires qui reçoivent l'AAH depuis 2019 et après, il y a une énorme régression. C'est ça la vérité ! Et tout le monde semble être passé totalement à côté !!

* Juste après écriture de ce billet, j'apprends que "Dans le cadre de la loi en faveur du pouvoir d'achat, l'AAH bénéficie d'une revalorisation de 4%. " (Voir article du JDN ci-dessous) Le montant passera de 918 à 956 euros par mois pour les nouveaux admis. Mais les anciens qui gardent le complément de ressources toucheront toujours 180 euros par mois de plus que les nouveaux admis pour le même taux d'handicap.

Pour plus d'information sur l'AAH en général :

https://www.journaldunet.com/management/guide-du-management/1201095-aah-quel-montant-en-2022/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon