Lors de la première manifestation du Front Social le 8 mai, 2017 au lendemain de l'élection d'Emmanuel Macron, le ton est donné : répression et violences policières sans aucune provocation comme au bon vieux temps du printemps contre la loi travail. Couper la manifestation en deux, charges soudaines et injustifiées et coups de matraques étaient les outils à l'ordre du jour pour faire mal et intimider. Ça promet pour le mouvement social à l'ère Macron.

Manifestation du Front Social : 8 mai, 2017 © Béatrice Turpin

Et, en bonus, le témoignage de deux médics :

TÉMOIGNAGE médics 8 mai, 2017 © renaissancebt

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.