De l'argent il y en a pour la police du patronat

Alors que le gouvernement «peine» à trouver de l'argent pour mettre fin aux souffrances d'une majorité du peuple, il trouve de quoi augmenter les salaires de sa police. Et d'où vient cet argent ? De nos impôts et taxes injustes bien-sûr. Petit «poème» de protestation.

De l'argent il y en a
pour la police du patronat.
Tiré de nos impôts
c'est le comble du culot.
On paie pour se faire gazer,
matraquer et flashballer
par des flics qui enfreignent la loi
pour des politiciens aux abois.
"Aux armes citoyens" prend tout son sens
face à autant d'indécence.
Quelles armes ? Nous devons bien choisir
parce que la situation s'empire.
Peuple debout soyons fou,
c'est la police qu'il faut mettre à genou
sur des cailloux pendant des heures
mains sur la tête, pas de fleur,
jusqu'à ce qu'elle comprenne enfin
qui est la vraie source de son butin.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.